Open innovation : l’implication nuancée des groupes du CAC 40

EntrepriseFusions-acquisitionsGestion des talentsManagementStart-up
enquête-open-innovation-cac-40-groupes-page-sommaire
4 85

Sommaire dossier spécial CAC 40 et open innovation. Le paysage est très disparate mais ça bouge. A consulter le tableau récap’ dans la foulée.

Quel est le degré d’implication des acteurs du CAC 40 dans l’open innovation ?

Que les puristes nous pardonnent. Nous avons retenu une approche large de l’open innovation dans les grands groupes en prenant en compte les prises de participation par des fonds corporate, l’organisation de hackhatons, les partenariats avec les incubateurs…

Mais, stricto sensu, le périmètre d’open innovation est plus réduit. Pour trouver la genèse du concept, il faut remonter 10 ans en arrière.

« Il a été vulgarisé par Henry Chesbrough dans son ouvrage fondateur paru en 2003 : ‘Open Innovation' », rappelle Olivier Ezratty, consultant high-tech dans une tribune diffusée sur Challenges en novembre 2014.

Il implique des dimensions de « partages, d’échanges, et l’accent est mis sur la diffusion maximale au détriment de l’aspect purement « propriétaire ».

A travers sa société de conseil Bluenove, Martin Duval a fourni depuis 2011 un effort de sensibilisation vis-à-vis des grandes entreprises sur ce thème.

Plus récemment, Alliancy a également tenté de recenser les initiatives open innovation des grands groupes à travers une infographie.

En avril, le magazine IT recensait « 32 entreprises du CAC 40 ayant une stratégie d’open innovation, 14 disposant d’au moins un fonds de corporate ventures et 15 disposant d’un incubateur ou d’une structure d’accélérateur ».

Premier constat effectué par nos soins : globalement, les initiatives des groupes du CAC 40 en matière d’open innovation demeurent timorées.

Les niveaux d’implication sont très disparates en fonction des groupes du CAC 40 et les opérations menées apparaissent souvent comme des actions secondaires d’animation ou de communication.

Il est intéressant d’étudier les structures mises en place pour traiter le sujet : direction digitale, cellule dédiée dans une DSI, direction de l’innovation…

Il arrive que la dimension open innovation fasse l’objet d’une attention particulière mais ce n’est pas toujours évident de les repérer à travers les sites Web corporate des grands groupes.

Certains groupes montrent une certaine agilité en la matière. Sous la houlette de Sébastien Bazin et Vivek Badrinath, AccorHotels a fait un effort remarquable de transformation digitale en interne, tout en prenant en compte la dimension start-up (rachat de Wipolo).

Le Crédit Agricole a ouvert son propre incubateur dans Paris (Le Village).

On ressent un élargissement de la sphère open innovation : Michelin s’ouvre à l’univers des start-up (notamment à travers une prise de participation dans Allopneus), tout comme Saint-Gobain (part dans le thermostat intelligent Qivivo)…

Les grands groupes comme Airbus, Schneider Electric, EDF ou Engie (GDF-Suez) scrutent les projets start-up en fonction de leurs domaines de prédilection. Les univers explorés dépassent logiquement le prisme du numérique.

On voit émerger des structures spécial open innovation sous la houlette du CAC 40 comme Club Open innovation (Airbus, …) ou l’Institut Open Innovation (Société Générale..).

Mais modérons notre enthousiasme. Il manque encore un véritable élan dans l’open innovation en France.

Un observateur attentif comme Paul-François Fournier, Directeur de l’Innovation chez Bpifrance, le reconnaît dans une récente interview accordée à ITespresso.fr : « On pense que beaucoup de patrons ont compris. La prise de conscience est relativement forte mais il faut passer à l’acte. Maintenant, à nous de voir comment les accompagner pour que l’esprit d’acquisition de start-up fasse fructifier l’innovation. »

Il faut également les collaborations initiées à l’aune de l’open innovation puissent s’intégrer dans une démarche industrielle visant à gagner en productivité et en business.

Et, sur ce point, il est difficile de trouver des témoignages flagrants de synergies convaincantes.

Alors, découvrez le premier pointage « CAC40 & open innovation » effectué par ITespresso. Le recensement n’est pas exhaustif. Nous le réactualiserons si nécessaire.

Découvrez le tableau complet spécial CAC 40 et open innovation en suivant ce lien.

(Crédit photo  : Shutterstock.com – Droit d’auteur : Ai825)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur