Entreprise, mesurez votre capacité d’innovation

Cloud

Le site européen IMP3rove permet aux PME de mener une auto-évaluation gratuite de la gestion de l’innovation. 1500 entreprises ont fait le test.

Financé par la direction générale Entreprises et Industrie de la Commission européenne au travers de son programme Europe Innova, l’outil d’auto-évaluation IMP3rove est censé aider les PME à améliorer la gestion de l’innovation.Cet appui se présente sous la forme d’un auto-diagnostic . Après s’être enregistré, le chef d’entreprise se connecte au site Improve-innovation.eu, où il accède à un questionnaire, mis au point par Fraunhofer-Gesellschaft (un des plus importants instituts de recherche appliquée allemands) à partir d’une méthodologie développée par le cabinet américain AT Kearney et baptisée “La maison de l’Innovation”. Le questionnaire, qui passe en revue cinq principaux points (Stratégie d’Innovation, Organisation et Culture pour l’Innovation, Evaluation du Cycle de Vie de l’Innovation, Facteurs Facilitant la Mise en oeuvre du Processus d’Innovation, Résultat de l’Innovation) prend environ une heure à remplir. Par exemple, dans la Stratégie d’Innovation , le chef d’entreprise doit s’interroger sur la “vision de son développement” : celle-ci est-elle décrite clairement dans un document accessible à tous les employés ? A moins qu’il n’y ait pas de vision du tout… Dans les heures qui suivent la fin du questionnaire, le responsable d’entreprise reçoit une analyse écrite des points forts et des points faibles de son entreprise, en termes d’innovation : les performances de l’entreprise dans ce domaine sont comparées à celles de structures équivalentes. Toujours en ligne, il peut éventuellement choisir un cabinet conseil, avec lequel il peut bénéficier d’un premier entretien.Jusqu’à présent, tout cela était gratuit. Depuis le 28 mars 2007, IMP3rove était en effet en phase de test terrain. “Le site était ouvert aux entreprises de douze pays européens : l’Allemagne, le Bénélux, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède”, détaille Serge Galant, P-DG de Technofi, à Sophia-Antipolis, le cabinet chargé de coordonner IMP3rove en France, en Belgique et aux Pays-Bas.Des données compilées pour quoi faire ?“L’objectif de cette première phase était de recueillir les données de 1500 entreprises de tous secteurs afin de constituer une base de comparaison”, explique Lara Joumblat-Mason, consultante chez Technofi . L’idée sous-jacente est de repérer les éléments les plus performants et d’analyser en détails leur mode de gestion, afin d’en tirer des leçons transférables aux autres entreprises.Ce niveau de 1500 entreprises a été atteint dès le quatrième trimestre 2008. Les premiers résultats montrent que des études plus approfondies doivent être menées pour mieux connaître le lien entre innovation et performances financières. On ne sait pas encore comment les enseignements tirés d’IMP3rove seront disséminés à travers l’Europe. Aucune décision ne semble avoir été prise. De même, rien n’a encore filtré sur le devenir de l’actuel version de https://www.improve-innovation.eu. Pour l’instant, ce site est encore ouvert à toutes les entreprises et gratuit. Mais pour combien de temps ? C’est le moment d’auto-évaluer sa politique d’innovation…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur