Envoyé Spécial déboulonne le réseau de Free Mobile

OpérateursRégulationsRéseaux
Free Mobile

A l’occasion d’un reportage sur le monde de la téléphonie mobile, les journalistes d’Envoyé Spécial ont mis à mal la qualité du réseau de Free Mobile en cas d’utilisation des antennes Orange.

L’émission hebdomadaire de France 2, Envoyé Spécial, a offert un cadeau d’anniversaire empoisonné à Free Mobile.

A l’occasion d’un reportage, intitulé « La guerre de la téléphonie mobile » diffusé le 10 janvier, les journalistes de la boîte de production Upside Télévision ont d’abord dégainé les compliments à l’égard de Free : boutiques physiques à l’écoute des clients, des tarifs à prix cassés qui ont bousculé le marché des télécoms, des call centers localisés en France, et évidemment la mise en avant du succès de la Freebox, qui a permis à Free d’engranger de confortables marges.

Mais bien vite, le reportage met en avant un des points noirs de Free Mobile : son réseau 3G en France. Car l’opérateur ne dispose actuellement que de 1200 antennes-relais et doit, pour proposer ses services sur tout le territoire, louer le réseau d’Orange via un accord d’itinérance.

Et c’est là que le bât blesse… La colère monte chez de nombreux clients de Free Mobile, surtout en Ile-de-France, où le réseau du nouvel opérateur mobile semble bien moins performant que ses concurrents.

Les journalistes ont procéder à un test au cœur de Paris. Dans un premier temps, un smartphone avec une carte SIM Free Mobile lance la lecture d’une vidéo sur le réseau Free Mobile en même temps qu’un smartphone avec une carte SIM Orange lance en même temps la même vidéo en lecture sur le réseau Orange.

Là, pas de souci, fluidité parfaite.

Le problème se corse lorsque le testeur lance la lecture de la vidéo avec son smartphone Free Mobile à partir du réseau d’Orange. Temps latence long, le débit est bridé…

Orange limiterait-il la bande passante pour les clients de Free Mobile ?

Réponse de la direction d’Orange : « Il n’y a aucune discrimination entre les clients Orange et les clients Free. […] On ne limite pas sa bande passante ».

Tout le problème serait financier : Free aurait acheté à Orange un certain volume de communications. Une fois ce quota atteint par les clients de Free, Free Mobile devrait payer un volume de communications plus conséquent pour que ses abonnés continuent à facilement utiliser le réseau d’Orange.

Voir la vidéo du reportage d’Envoyé Spécial ici.

——————————————————————————————————–

Quiz : Connaissez-vous bien Free ?

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur