Epson invente l”épreuvage’ automatique

Mobilité

Quoi de plus agaçant que de ne pas retrouver sur le papier les couleurs vives et éclatantes de ses photos numériques ? Pour remédier à ce problème, Epson propose le PRINT Imaging Matching Technology, une norme qui analyse les conditions de la prise de vue pour restituer le plus fidèlement possible les couleurs à l’impression. Première imprimante à en bénéficier : la Stylus Photo 895.

En février dernier, Epson révélait une nouvelle technologie dédiée à la photo numérique : le PRINT Imaging Matching Technology. Selon le fabriquant nippon, l’objectif de ce procédé est d’offrir un meilleur respect des couleurs et des contrastes d’origine en exploitant les données codifiant les conditions de la prise de vue généralement conservées dans le fichier image, Jpeg ou Tiff, le plus souvent. Ces données rassemblent des informations sur l’espace colorimétrique (plus étendu en vidéo-RVB qu’en print-CMJN, d’où une sensation de “perte des couleurs” à l’impression), le gamma (équilibrage des gris neutres), le contraste et la luminosité, la netteté, les points noir et blanc et la balance de couleur, etc. Enregistrées avec chaque photo, ces données sont ensuite transmises au contrôleur de l’imprimante pour en optimiser la sortie sur papier. Cela ne fonctionne, bien sûr, qu’à partir d’un transfert direct de l’appareil photo vers l’imprimante sans passer par un logiciel de retouche d’image.

Si de Ricoh à Sony en passant par Olympus, Konica, Toshiba, Kyocera, Casio et Minolta, nombre de constructeurs déclarent avoir intégré cette technologie dans leurs boîtiers numériques, il restait à construire l’imprimante capable de gérer ce qui pourrait devenir un nouveau standard. C’est chose faite depuis le 17 avril avec l’annonce de la sortie, aux Etats-Unis, de l’Epson PM-790PT, un clone de la Stylus Photo 785EPX, une imprimante à jet d’encre capable, donc, de gérer les données sur la prise de vue. Elle hérite bien sûr des caractéristiques des modèles précédents à savoir une impression en 2 880 x 720 points par pouce, l’alimentation par rouleau de papier en standard et une cartouche hexachromique (les quatre couleurs de base plus un cyan et un magenta clairs).

Une imprimante munie d’un écran

A ces qualités, la nouvelle imprimante bénéficie d’un port PC Card (pour CompactFlash et adaptable pour Smartmedia, Memory Stick, MultimediaCard et SD Card) et d’un petit moniteur, optionnel, couleur de 1,6 pouce facilitant la visualisation des photos sur la carte dans le cadre d’une impression directe sans PC. L’imprimante peut ainsi servir de lecteur de carte mémoire pour transférer les photos vers l’ordinateur, sous Windows comme sous Mac OS. Enfin, le format du papier, le nombre d’exemplaires et la qualité d’impression, se pilotent à partir d’un écran de contrôle monochrome. En France, la Stylus Photo 785EPX ou PM-790PT sera probablement commercialisée sous l’appellation Stylus Photo 895 (la suite de la 890) et devrait prochainement être vendue autour de 2 000 francs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur