ErgoSensor : Philips se refait une santé sur le marché des moniteurs

Cloud

Philips nourrit de sérieuses ambitions sur un marché des moniteurs dont il accapare 7,3% au dernier pointage. Une acmé jamais atteinte depuis 2005.

Au dernier pointage fin 2011, Philips accaparait 7,3% du marché des moniteurs. Du jamais vu depuis 2005. Sa flamme ravivée, le groupe néerlandais, devenu le quatrième larron du segment derrière Samsung, Dell et HP, peut nourrir des ambitions légitimes.

Et infliger de surcroît un cinglant contrepied à la tendance actuelle, sur un segment en décrépitude à mesure qu’émergent des terminaux nomades qui embarquent des écrans dont se satisfont nombre d’utilisateurs.

Il n’est plus qu’une question de semaines avant que l’ErgoSensor, ambassadeur désigné de l’offensive 2012, n’inaugure une nouvelle cuvée de moniteurs professionnels.

Mais Philips n’a pas attendu le printemps pour sonner le clairon et confier à MMD les tâches d’assemblage de ses produits, en vertu d’accords de licences passés en 2009.

Pour mémoire, MMD résulte d’un essaimage de TPV Technology, principal producteur mondial d’écrans, avec quelque 35 à 40% de la masse globale.

TPV, qui traite également avec HP, LG ou encore Toshiba, se fait connaître auprès du public sous les marques AOC et Envision. Sa production mensuelle s’élève à plus de 6 millions d’unités.

Au regard de la situation actuelle, MMD reste dépendant de TPV Technology.

Une scission se profile toutefois, sous la forme d’une joint venture entre Philips et TPV, respectivement détentrices de 30 et 70% du capital une fois la transaction consommée, “dans les trois mois à venir“, affirme Jeroen Brants, Product Manager Europe pour MMD.

Philips, qui a investi plus d’un milliard de dollars dans la démarche, devrait conserver ses parts pour au moins 10 ans. Les moniteurs que commercialisera la société afficheront selon toute vraisemblance l’estampe de Philips pour au moins 5 ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur