Eric Besson veut vite instaurer un tarif social spécial ADSL et mobile

CloudRéseauxTrès haut débit

Selon Eric Besson, le ministre de l’Economie numérique, le tarif social spécial ADSL pourrait tourner autour de 20 euros par mois, et de 10 euros mensuels pour le forfait mobile.

Après Frédéric Lefebvre, c’est au tour d’Eric Besson de s’activer à la mise en place d’un tarif social autour de l’Internet haut débit et de la téléphonie mobile.

Début 2010, déjà, le gouvernement avait commencé à pousser cette idée de « tarif social » pour les Français les plus démunis, afin qu’ils puissent, malgré leurs bas revenus, bénéficier de l’accès à l’ADSL et au mobile.

En 2008, Frédéric Lefebvre était parvenu à faire ajouter le principe d’un tarif social pour le mobile dans la loi de modernisation de l’économie. Ce 27 janvier, le secrétaire d’Etat à la consommation inaugurera une table ronde à laquelle participeront les opérateurs et FAI français pour aborder une nouvelle fois ce sujet.

Pendant ce temps, Eric Besson prend le relais. Le ministre de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique a indiqué travailler actuellement avec les opérateurs sur ce thème du tarif social.

“Je travaille actuellement avec les opérateurs à la mise en place d’un tarif social pour la téléphonie mobile qui se situerait à 10 euros par mois pour un forfait […] de 30 à 40 minutes de voix et de 30 à 40 SMS” par mois”, a souligné Eric Besson, rapporte l’AFP.

“A la demande du Premier ministre, je travaille aussi à la mise en place d’un tarif social pour l’accès à internet haut débit qui serait de l’ordre de 20 euros”, a-t-il précisé.

Si, par ces déclarations, Eric Besson affirme la bonne volonté du gouvernement, les FAI et opérateurs pourraient ne pas se montrer aussi enthousiastes. Pour financer la mise en place effective de ce tarif social, ils pourraient en effet devoir mettre la main au portefeuille…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur