Eric Brodersen (Quantum) : “Nous sommes toujours en phase de transformation”

Cloud

Près de deux ans après le rachat d’ADIC, le spécialiste de la sauvegarde poursuit sa restructuration et cherche des relais de croissance.

“Historiquement, Quantum était spécialisé dans les équipements, ADIC dans l’automatisation. Nous sommes toujours en train de transformer Quantum”, avance d’emblée Eric Brodersen, récemment promu vice-président de Quantum pour les zones EMEA (Europe, Moyen Orient et Afrique) et APAC (Asie-Pacifique). Près de deux ans après le rachat d’ADIC (Advanced Digital Information Corporation), ce spécialiste américain de la sauvegarde sur bande digère donc toujours son rachat à 770 millions de dollars.

Désormais centré sur trois principales activités (logiciel, automatisation et disque), le groupe doit, selon lui, “réallouer ses ressources de développement sur d’autres activités que les lecteurs de bande”, son coeur de métier. Il confirme d’ailleurs le désengagement de Quantum des technologies de bande magnétique (DLT ou Digitar Linear Technology) qui ont fait sa renommée à sa création, même si “il continuera de ‘supporter’ ses clients existants”.

Logiciels et “verticalisation”

Quels sont les segments sur lesquels Quantum entend se développer ? “Les disques, les logiciels, et en particulier la déduplication de données et la réplication”, répond Eric Brodersen. Avant d’indiquer que ces différents segments sont liés. Selon lui, la tendance à la virtualisation des données joue, par exemple, en faveur de la déduplication ou du dé-doublonnage des données. Quant à “la réplication à distance des données sur des boîtiers de sauvegarde à base de disque”, elle nécessiterait un “dédoublonnage des données, en aval de leur traitement”.

D’un point de vue commercial, Guillaume Crapart, responsable des alliances en France, insiste quant à lui sur “la nécessité de se développer sur des niches en utilisant les bons acteurs”. Dernier exemple en date : l’éditeur Autodesk commercialise désormais son système de fichiers StorNext auprès des utilisateurs de logiciels de conception 2D et 3D dans les secteurs de l’industrie, de la construction, du bâtiment et de l’animation numérique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur