Eric Schmidt (Google) : “La qualité de la recherche scientifique en France”

Cloud

ITespresso.fr vous propose une retranscription libre de l’intervention d’Eric Schmidt, P-DG de Google, organisée jeudi après-midi à Sciences Po.

Le patron de Google n’est pas venu les mains vides lors de son passage à Paris.

Dans le cadre d’une intervention à Sciences Po organisée jeudi après-midi, Eric Schmidt a annoncé “un plan d’investissements Google” pour la France : création d’un centre R&D et d’un “institut culturel” européen sur les technologies basés à Paris, soutien aux filières scientifiques de certaines universités françaises (sous forme de bourses), programme pour le développement numérique des TPE/PME.

ITespresso.fr vous propose une traduction libre d’une partie de l’intervention d’Eric Schmidt (la vidéo est disponible sur le site Internet de Sciences Po) :

“J’ai un message à communiquer. Compte tenu de l’assistance,  je voudrais prendre quelques minutes pour faire une annonce importante concernant Google qui vient d’être rendue publique. Et je suis sûr que, dans la conférence de presse qui va suivre, il y aura beaucoup de questions concernant ce sujet.”

“Nous sommes convaincus que les Français accordent une grande importance aux usages culturels, aux technologies et à l’Internet. Nous avons déjà décidé d’augmenter nos investissements business en raison du succès économique de la France et nous avons pris une série de décisions très importantes pour répondre à une demande formulée depuis très longtemps.”

“La première que nous avons prise, et je pense que dans une université comme celle-ci, elle sera bien reçue et comprise, c’est l’implantation d’un centre R&D, ici à Paris. Et nous allons commencer par recruter des  jeunes diplômés sortis des meilleures universités. Nous allons commencer à nous atteler très prochainement, dès la semaine prochaine, à la construction de ce centre. Ce sera un centre R&D qui ne sera pas exclusivement dédié à la France, mais il servira au monde entier. Nous croyons vraiment, compte tenu des talents techniques, des qualités commerciales et politiques des jeunes diplômés français, que nous faisons un bon choix.”

” Je suis fier de le déclarer ici pour la première fois : nous avons mesuré l’importance de la culture européenne, la créativité, la diversité des langues. La seconde annonce porte sur la création d’un institut culturel qui sera installé à Paris mais qui s’adressera à toute l’Europe. Nous allons prendre toutes les ressources numériques et les regrouper à Paris.”

(lire la fin de l’intervention page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur