Ericsson annonce 11000 suppressions d’emploi

Cloud

Le spécialiste suédois des télécoms poursuit sa restructuration avec une réduction des effectifs de 10% et la fermeture de plusieurs usines.

Confirmant son annonce du mois de décembre, le fabricant d’équipements télécoms suédois Ericsson prévoit de supprimer 11000 emplois parmi 104000 postes salariés d’ici fin 2000. En Suède, 3300 emplois seront perdus. Pour les autres pays, l’avenir est moins précis. Le groupe justifie ces licenciements par une amélioration de la productivité. “Nous faisons les choses plus simplement, en plus petit, plus vite et avec moins de gens qu’auparavant”, explique Lars Stalberg, responsable communication d’Ericsson. “Un projet d’installation qui demandait 12 semaines est aujourd’hui achevé en une semaine, avec moitié moins de personnel”, continue le responsable. En dépit des réductions d’effectifs dans les installations et dans les équipes de support technique, le fabricant explique que ses clients ne seront pas affectés. Certains produits seront mis sur la touche, en particulier les commutateurs et éléments de transmission. Les produits liés à l’ancien commutateur AXE seront abandonnés. La principale usine AXE à Norrkping, en Suède, fermera ses portes. Dans le domaine des réseaux et opérateurs, 6200 suppressions d’emplois concernant la fourniture et l’installation d’équipements sont prévues, ainsi que 1200 dans le support clientèle. Le marché grand public subit des pertes moins importantes, avec “seulement” 500 postes spécialisés dans la fourniture de services. Ericsson souhaite profiter de l’essor de la téléphonie mobile et devrait sortir prochainement une nouvelle génération d’appareils nomades communiquant avec Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur