Erreur de calcul sur le passage à l’an 2000

Cloud

C’est l’heure des bilans. Après avoir prévu un déclin de l’économie dû au bogue, un économiste revoit sa copie, du fait du passage finalement sans problème vers l’an 2000.

Un des principaux gourous du passage à l’an 2000 vient d’admettre cette semaine qu’il s’était trompé en prédisant que le bogue du millénaire devait certainement entraîner une récession globale de l’économie.

Ed Yardeni, un des responsables de la Deutsche Bank, a en effet complètement revu ses prévisions. Alors qu’il avait évalué que les chances d’une expansion économique suite au bogue n’était que de 30 !% contre 70 !% pour un déclin, il vient d’inverser son pronostic.“J’admets m’être trompé sur ma prévision d’un déclin économique dû au bogue de l’an 2000”, a-t-il simplement déclaré.

Il a également indiqué qu’il était “impressionné et content” par la transition en douceur vers l’an 2000 qui s’était pour l’instant opérée et qu’aucun vrai problème de passage n’avait eu lieu. “En conséquence, le risque de perturbation des chaînes de distribution, qui constituait ma principale inquiétude, est des plus faible maintenant.”, a-t-il ajouté. Mais il a tout de même ajouté que l’on pouvait toujours s’attendre à quelques dysfonctionnements et pannes dans les semaines à venir. “C’est grâce à l’ensemble des responsables informatiques que nous sommes passés sans encombre au travers de ce changement de date”, a-t-il encore ajouté.

Il a également indiqué qu’il ne regrettait pas ses efforts pour accroître la prise de conscience du possible problème du bug.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur