Esprit build-up, es-tu là ? Bpifrance pousse à la jonction startup – industrie

EntrepriseFusions-acquisitionsStart-up
1-bpi-france-etendard
2 3

Session BIG : Bpifrance cherche à faire la jonction entre l’agilité des start-up et le souffle nécessaire d’innovation au sein des PME et des ETI (bonus galerie photos).

Quels leviers pour grossir ? La session BIG (acronyme de Bpifrance Innovation Génération), qui s’est étalé sur deux jours à Paris, a servi de plateforme pour réfléchir à cette problématique d’entrepreneur.

A cette occasion, la Banque publique d’investissement a dévoilé la première partie d’une étude spécial Build-Up ou « Acquérir pour bondir », présentée par Paul-François Fournier, Directeur exécutif et directeur de l’innovation de Bpifrance.

Il s’agit d’un « manifeste à l’attention des PME pour se lancer dans la croissance externe transformante ». Tout un programme.
Acquisitions, recrutements….Quelles sont les techniques pour monter en puissance rapidement ? Criteo ou Blablacar sont venues témoigner dans ce sens.

La démarche build-up concerne toutes les entreprises visant à monter en puissance sur un segment de marché donné : start-up, PME ou ETI.

Selon Bpifrance, on recense 300 build-up en moyenne par an en France (soit moins de 2 PME sur 1000), moins d’un quart des entreprises du SBF120 ont acquis une start-up au cours des 3 dernières années, (un tiers dans le cas du CAC 40).

La comparaison est sidérante mais est-elle pertinente au regard des différences de cultures d’entreprise ? « Dans le même temps, Google réalisait 70 acquisitions pour près de 30 milliards de dollars, soit plus que l’ensemble des entreprises du CAC 40. »

Bpifrance cherche à convaincre les grands groupes de se montrer plus téméraires pour chercher des idées ou des alliances en mode open innovation.

Elle voudrait inciter les groupes industriels à sortir du carcan quasi-dogmatique visant à favoriser la croissance organique. Alors que l’écosystème de start-up en France est dense. La valeur ajoutée est à piocher dedans.

En conclusion, Build-up et acquisition innovation sont perçues comme des « accélérateurs de croissance » à saisir.

Des initiatives comme Bpifrance Le Lab ou Le Hub doivent servir à développer les relations avec le monde industriel.

Pour que des projets start-up comme Famaco (lecteur universel pour le sans contact) puisse disposer d’un coup de pouce pour conquérir des parts de marché plus rapidement.

Bonus : petite galerie photos de notre visite éclair à l’inauguration de la session BIG avec le duo Nicolas Dufourcq et Xavier Niel (10/06/15, tranche 13h30 – 15h00).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur