Esther, l’arme silencieuse de VIA Technologies

Mobilité

Fort du succès rencontré par le C3, le fondeur taiwanais présente un processeur X86 C5 réduit au silence. Sans pour autant sacrifier aux performances pour les besoins courants.

A l’heure où AMD, mais aussi Intel, déploient leurs stratégies de développement autour de processeurs 64 bits, VIA mise sur la faible consommation et le silence. A l’occasion du Embedded Processor Forum (San Jose en Californie), le fondeur taiwanais a présenté les caractéristiques de Esther, nom de code de sa future puce pour ordinateurs de bureau. En premier lieu, le C5J sera gravé en 90 nanomètres, comme les Pentium 4 “Prescott” d’Intel, mais sur technologie SOI Silicon on insulator qui réduit les fuites électriques. Une technologie développée par IBM à qui VIA a d’ailleurs confié la production des puces. Ainsi conçu, l’Esther consommera 3,5 Watts pour une fréquence d’horloge de 1 GHz. A comparer aux 100 Watts du Prescott à, il est vrai, 3,4 GHz. Le C5J dispose d’un bus frontal à 800 MHz et est conçu pour grimper jusqu’aux 2 GHz pour une même consommation. Une puissance aujourd’hui suffisante pour les besoins les plus courants, y compris dans le cadre d’applications multimédia. Il supporte notamment les instructions multimédia SSE2 et SSE3 d’Intel.

Des PC enfin silencieux

Cette faible consommation devrait fortement limiter le dégagement de chaleur du processeur afin de supprimer l’usage d’un ventilateur. Le silence ainsi gagné permettra au C5J de se loger dans des appareils ultra fin ou dédiés comme des décodeur/magnétoscopes numériques ou serveurs numériques de salon. Ou tout simplement des PC enfin silencieux (encore faudra-t-il régler le problème de ventilation de l’alimentation). Le silence n’est pas la moindre de ses qualités. Le processeur intègre la protection NX (No Execute) adoptée par Intel, AMD et Transmeta et qui interdit le débordement de mémoire tampon, technique régulièrement exploitée par les virus/vers pour prendre le contrôle d’une machine. Prévu pour être opérationnel avec la prochaine mise à jour de Windows (SP2, voir édition du ) attendue pour la rentrée 2004, le NX fait partie du PadLock, une technologie de chiffrement matériel (voir édition du 24 janvier 2003). L’Esther devrait être lancé prochainement avec une nouvelle carte mère Eden à laquelle il pourrait être directement soudée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur