Et avec ces MP3, quelques Beenz ?

Régulations

Les Beenz vont-ils séduire les américains ? La cyber-monnaie, née en Angleterre, a choisi de pénétrer le marché américain par la grande porte : en signant une alliance avec MP3.com, un des sites américains les plus populaires du moment.

Par la signature d’un accord avec MP3.com, Beenz.com, le créateur britannique de la cyber-monnaie Beenz s’apprête à prendre pied sur le marché américain.Les Beenz fonctionnent comme des points à collectionner dans les grandes surfaces. Ils se gagnent en surfant sur les sites partenaires. Attention, il faut tout de même regarder certaines pages, remplir tel formulaire ou lire tel autre mail. Et ils se dépensent sous forme de bons de réduction, en passant commande sur les sites marchands partie prenante de l’opération.Beenz aura du mal à s’imposer sur le marché US. Certes, elle peut compter sur ses 125 sociétés partenaires, mais l’américain MyPoints a déjà quatre millions de clients, dont les commerçants électroniques Macy et Barnes & Nobles. FreeRide, plus jeune, a derrière lui plus de 200 sites, et distribue ses points pour les achats en ligne comme pour ceux hors ligne. Sans compter AOL US qui met en place son propre programme de fidélisation.Pour en savoir plus : le site des Beenz


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur