Et si Apple loupait le train du combo ?

Mobilité

Si l’équipe de Jobs a bien compris, un peu tard, qu’il manquait un gadget de poids dans les machines frappées de la Pomme – le CD-RW – les dirigeants de Cupertino n’ont semble-t-il pas intégré une autre tendance qui semble se dessiner, trois mois après le début du millénaire : le combo paraît peu à peu prendre le pas sur le “simple” CD-RW. Un ratage en perspective ?

Si vous n’êtes pas familiarisé avec les termes barbares qui font surface sans cesse dans le petit monde de l’électronique, le combo ne vous dit sûrement rien. Il s’agit en fait d’un lecteur de disque optique, capable de graver des CD-R et RW mais aussi de lire les DVD. Plus économique que le DVD-R, il n’en rend pas moins de nombreux services comme celui, de plus en plus populaire, de lire les DVD vidéo du commerce.Depuis l’automne dernier, un autre graveur fait parler de lui, le graveur ultime, qui permet d’enregistrer un film, de la musique ou des données. Cet appareil, appelé Superdrive par Apple, va bientôt être disponible en produit seul (voir édition du 13 mars 2001), mais est apparu, par un surprenant effet de manche, sur les machines de la firme de Cupertino dès le mois de janvier dernier (voir édition du 10 janvier 2001). Il permet la création de DVD, mais son prix le réserve à des appareils très haut de gamme (voir encadré)Le marché des combos devrait exploser en 2001Or, Apple a surpris tous ses observateurs en introduisant sur toutes ses machines de bureau des graveurs de CD-RW. En deux mois, les PowerMac et iMac en ont été dotés, et la “révolution” iTunes qui s’est réalisée en parallèle n’y est pas pour rien. Reste que le marché du combo frémit et que les observateurs attendaient presque d’en voir arriver sur les machines actuelles de Cupertino. La société d’étude Dataquest, qui estime le marché de l’an passé à 1 million d’unités, prévoit plus qu’un triplement en 2001. On passerait à 3,5 millions d’unités, soit 350 % d’augmentation. Dans le même temps, la croissance du marché des CD-RW serait de 27 %. Le combo, que les fabricants achètent auprès de leur fournisseur pour un peu plus de 1 000 francs, selon nos confrères américains de Cnet, apparaît comme une réponse adéquate, surtout aux besoins du marché des portables. Mais pas seulement : l’iMac aussi aurait pu dès février en bénéficier. Tim Deal du Technology Business Center, prédit : “Nous nous attendions à des graveurs CD-RW, mais pas au détriment des lecteurs de DVD. Je ne serais pas surpris que le prochain iMac d’Apple embarque un combo. Si ce n’est pas le cas, ce pourrait être un problème pour Apple.” Le train est en train de s’ébranler, gageons qu’Apple le prendra dans les mois qui viennent…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur