L’Etat promet aux étudiants une tablette à 1 euro par jour

MobilitéTablettes

En partenariat avec Orange, le ministère de l’Enseignement supérieur lance un projet de tablette tactile à 1 euro par jour pendant 2 ans. Tous les étudiants engagés dans des filières post-bac sont concernés, sans exception.

A la tête du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Laurent Wauquiez a présenté sur la chaîne TV M6 un projet de tablette à 1 euro par jour.

En partenariat avec Orange, le gouvernement proposera ainsi aux étudiants l’iPad 2 et la Samsung Galaxy Tab pour la somme de 730 euros sur 2 ans, abonnement 3G inclus.

Direct Matin s’est également fait l’écho d’une opération qui débute aujourd’hui sur le site Internet d’Orange France. A la base, le droit désormais fondamental d’accéder au Web “sans aucune restriction d’âge, ni conditions de ressources“.

Tout bachelier engagé inscrit dans une filière d’enseignement supérieur, au sein d’un établissement public ou privé, pourra bénéficier d’une ardoise tactile facturée à hauteur 1 euro par jour, pendant deux années.

A ce tarif, l’abonnement 3G (65 heures de surf par mois) est compris. Orange, le seul opérateur sur le coup, s’engage d’ailleurs à “financer la différence“, soit le coût de la tablette.

Il y a quelques années, le gouvernement avait lancé une campagne similaire qui s’était conclue en demi-teinte. Elle concernait les netbooks, aujourd’hui en voie d’extinction avec l’arrivée imminente des ultrabooks.

Sans concession, mais fort d’un objectif de “10 000 étudiants d’ici à la fin de l’année“, l’Etat s’imagine apporter une touche tactile à des campus universitaires où les parcs informatiques traditionnels tombent progressivement en désuétude.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur