Etats-Unis : davantage d’appareils high-tech seront autorisés à bord des avions

Marketing
telephonie-avion-compagnie-aerienne-vol-passager

Un groupe de travail de l’Aviation civile américaine va plancher sur une extension des appareils high-tech nomades acceptés en vol. Mais les appels vocaux par téléphone mobile demeurent exclus.

Dans quelle mesure peut-on étendre la liste des appareils électroniques nomades autorisés pour les passagers dans les avions en plein vol ?

Le régulateur de l’Aviation civile américaine (Federal Aviation Administration ou FAA) va mettre en place un groupe de travail ad hoc pour recueillir les analyses de tous les acteurs concernés : fournisseurs de services télécoms, constructeurs aéronautiques, compagnies aériennes pilotes et personnels de bord, associations de consommateurs.

Cette réflexion de fond est destinée à aider les compagnies aériennes et les opérateurs de services qui souhaiteraient ouvrir davantage l’usage de terminaux télécoms et/ou numériques en plein vol “en toute sécurité”.

Elle impliquerait éventuellement l’instauration de nouvelles normes télécoms, des nouveaux usages encadrés dans les avions voire des modifications de la conception des avions.

Néanmoins, il est d’ores et déjà exclu d’aborder la question de l’usage des téléphones mobiles pour passer des appels vocaux durant les vols.

Les risques d’interférences restent visiblement trop importants et l’usage pâtirait à la sécurité des passagers.

Les recommandations du groupe de travail FAA devraient être dévoilées dans le courant du printemps 2013.

Crédit photo : Shutterstock – nokhoog_buchachon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur