Etats-Unis : Google justifie ses nouvelles règles de confidentialité devant le Congrès

Marketing

Alors que Google unifie les règles de confidentialités de plus de 70 produits, le Congrès américain demande des explications. Le groupe Internet vient de lui répondre.

Google a défini jusqu’ici plus de 70 documents distincts définissant les règles de confidentialité qui s’appliquent aux utilisateurs de ses différents produits et services, de Gmail à Google+.

Plus pour longtemps. Le groupe Internet compte simplifier l’approche avec des nouvelles règles applicables à partir du premier mars prochain.

L’approche était un peu compliquée et en contradiction avec nos efforts visant à intégrer davantage nos différents produits entre eux”, argue la société.

Google souhaite désormais intégrer quelque 60 règles dans une charte unique (Private Policy) “plus accessible et concise“, selon Silicon.fr.

Google affirme que, sur le fond, “ses principes de confidentialité restent inchangés” et que la société ne vendra ni ne partagera les données personnelles de ses utilisateurs sans leur autorisation, “sauf dans de rares cas, comme les demandes d’ordre judiciaire“.

Aux Etats-Unis, des membres d’une d’une sous-commission de la Chambre des Représentants chargée du commerce ont envoyé la semaine dernière une lettre à Larry Page, cofondateur et Président-directeur général de Google.

Ils demandent des éclaircissements sur la nouvelle politique de confidentialité de Google devant le Congrès d’ici le 3 février.

Lundi Google leur a répondu par une lettre et une contribution blog par Pablo Chavez, responsable des affaires publiques chez Google.

Les nouvelles règles de confidentialités ont deux objectifs :

– rendre les politiques de confidentialité plus simples et claires, selon d’ailleurs les volontés de régulateurs et des consommateurs. “En fondant 60 politiques spécifiques en une seule globale, nous expliquons nos engagements de vie privée aux utilisateurs en 85% de mots en moins” justifie Pablo Chavez;

– “permettre plus d’échanges d’informations entre les produits quand les utilisateurs sont connectés avec leur compte Google.” Pour que ce soit plus pratique, bien sûr.

Dans la lettre, Google reconnait que ses utilisateurs exprimes des inquiétudes face à ce changement.

Mais la firme Internet de Mountain View, que l’on qualifie parfois de Big Brother, souligne : “L’important, c’est que les utilisateurs aient le choix sur la façon dont leurs données sont collectées et utilisées.”

Cette refonte des règles de confidentialité de Google interviennent alors que l’Union européenne entre dans une phase de révision active de la directive de référence sur la protection des données personnelles.

Logo : © rabbit75_fot – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur