Eté très chaud pour les nouvelles technologies

Mobilité

Stratégies des groupes, accès Internet, mobilité et informatique…Les nouveautés ont afflué au cours de la saison estivale. Vnunet.fr vous propose de retrouver les points forts qui ont rythmé l’été 2004. Histoire de préparer une bonne rentrée numérique.

Groupes Internet : le business sans répit

Google se rappelera de l’été 2004. Le moteur de recherche a choisi cette période pour entrer sur le Nasdaq, le marché boursier de référence des nouvelles technologies aux Etats-Unis. Le grand bond est effectué le 19 août (voir édition du 19 août) mais, Google a connu quelques péripéties de dernière minute qui a failli faire capoter son introduction en bourse, notamment à cause d’une interview publiée… dans le magazine de charme Playboy (voir édition du 13 août).

A côté de Google, un deuxième groupe plus franco-français, dont les activités flirtent entre le traditionnel et le high tech, s’est également lancé en bourse  : il s’agit des Pages Jaunes de France Télécom qui a débuté sa cotation au Premier marché d’Euronext Paris le 19 juilet (voir édition du 13 août 2004).

L’entrée de Google en bourse était très attendue par les investisseurs, alors que des concurrents comme Google et Yahoo s’activent de leur côté pour trouver une parade (voir dossier sur la nouvelle offensive dans la recherche sur Internet). Début juillet, MSN a ainsi ouvert une nouvelle version de son moteur de recherche en version bêta (voir édition du 1er juillet). Mais, dans l’effervescence actuelle, certains portails ont du mal à trouver leur place : Lycos US est tombé dans le giron d’un groupe Internet coréen (voir édition du 29 juillet 2004).

Au cours des deux derniers mois, les portails Internet ont fait leurs emplettes dans les start-ups ayant développé des technologies novatrices. Par exemple, Yahoo a acquis mi-juillet la société Oddpost qui se consacre à la messagerie électronique (voir édition du 13 juillet 2004). Les premiers rapprochements stratégiques sur des marchés émergents comme les weblogs sont à signaler  : ainsi, toujours mi-juillet, la start-up californienne, qui édite l’outil TypePad, a décidé de racheter son distributeur européen Ublog (voir édition du 15 juillet 2004).

Autre prise de position à ranger davantage dans la catégorie « Coup de coeur » : eBay, le service de vente aux enchère numéro un, a pris une participation de 25 % dans Craigslist.org, un site américain dédié aux forums et aux PA (voir édition du 13 août 2004). La publicité sponsorisée est également à l’honneur : l’Américain ValueClick a racheté le comparateur de prix européen Pricerunner (voir édition du 9 août 2004) tandis que 24/7 Real Media a pris possession de son homologue australien Decide Interactive.

En juin, Amazon avait annoncé sa volonté de réduire la voilure de sa branche France. Le mois suivant, c’est au tour de la banque en ligne britannique Egg d’annoncer la fermeture de sa succursale française (voir édition du 13 juillet 2004). A côté de ce lot de déconvenues, on trouve des bonnes surprises pour l’Hexagone : PayPal, la filiale du groupe eBay qui exploite un outil de paiement par e-mail, a ouvert un bureau en France (voir édition du 18 août 2004).

L’un des secteurs les plus dynamiques concerne la musique en ligne. Le 10 août, Roxio a annoncé sa volonté d’adopter un profil 100 % musique en ligne en se consacrant au développement de Napster (voir édition du 10 août 2004). Alors qu’Apple remporte un grand succès avec l’iTunes Music Store d’Apple (voir édition du 17 juillet 2004), RealNetworks a lancé le 17 août une bataille commerciale en cassant les prix des titres à télécharger (voir édition du 17 juillet 2004). Du côté du peer to peer, StreamCast Networks, éditeur de Morpheus, a remporté une grande victoire : la justice américaine a validé la légalité des softwares P2P (voir édition du 26 août 2004).

Accès Internet : la course vers le haut débit s’accélère

Toujours plus pour moins cher ou, à défaut, pour le même prix. Telle semble être la stratégie des fournisseurs d’accès qui ont profité de l’été pour affiner leur stratégie et leur prix haut débit. Free a donc profité de la baisse des tarifs de gros de France Télécom pour offrir du 2 mégabits à l’ensemble de la France non dégroupée (voir édition du 27 juillet 2004) tout en augmentant les capacités de son réseau aux abonnés dégroupés (voir édition du 24 août 2004). Free a également dû revoir sa politique de commercialisation liée à ses échanges de modem Sagem pour la Freebox, compte tenu de l’action en justice qui a été initiée par l’association Famille de France (voir édition du 26 août 2004).

Au cours de l’été, l’annonce d’AOL et de son offre de 5 mégabits pour moins de 23 euros par mois a fait l’effet d’une bombe (voir édition du 9 août 2004). Cette nouvelle offre semble avoir réveillé les ardeurs de ses concurrents qui se sont lancés dans une surenchère du haut débit (voir édition du 24 août 2004).

De son côté, Wanadoo aborde enfin une offre tripleplay (Internet-téléphonie-TV) avec le lancement de la Livebox (voir édition du 20 juillet 2004). Et tente, timidement, de supprimer les périodes d’engagement de ses contrats (voir édition du 18 août 2004).

Mais le meilleur reste à venir avec le dégroupage total qui permettra à l’abonné de couper le cordon ombilical avec France Télécom (et lui permettre jusqu’à 13 euros d’économie sur l’abonnement). Telecom Italia a amorcé le mouvement, suivi par Free et Neuf Télécom tandis que Tiscali devrait proposer une offre en octobre voir édition du jour). Et AOL y travaille. Bref, une rentrée qui s’annonce chaude (voir édition du 19 juillet 2004).

Avec l’entrée en application de la loi pour la confiance dans l’économie numérique (voir notre dossier), les FAI ont également avancé leurs pions dans le domaine de la lutte anti-piratage. Ils ont accepté de signer une charte antipiratage avec le gouvernement et les acteurs du monde de la musique et du cinéma (voir édition du 28 juillet 2004). A peine rendue public, cette charte se voit fort critiquée au regard de son volet répressif (voir édition du 29 juillet 2004).

Mobilité  : une vague d’opérateurs mobiles virtuels arrive

En France, les premiers services MVNO (Mobile Virtual Network Operator) sont apparus. Après le groupe Debitel qui a annoncé son alliance avec SFR en juin, c’est au tour de Phonehouse, enseigne de distribution de produits télécom, de prendre position en qualité d’opérateur mobile virtuel en s’appuyant sur le réseau d’Orange France (voir édition du 12 juillet). Autre nouvel acteur qui veut s’imposer sur ce marché à l’échelle européenne : EasyGroup se lance au Royaume-Uni via la marque EasyMobile (voir édition du 10 août 2004).. Visiblement peu motivé pour développer une alliance MVNO, Bouygues Télécom a préféré se concentrer sur la resurrection de l’offre Universal Mobile qu’il va exploiter pour son propre compte (voir édition du 25 août 2004). Le volet relatif aux services de musique sur mobile est assuré par Universal Music.

Deuxième grosse tendance de l’été dans le wireless : la structuration de marché des contenus sur mobile que l’on peut percevoir à l’échelle mondiale. Début août, l’un des derniers acteurs indépendants du secteur, 123 Multimédia, a rejoint le giron du groupe japonais Index Corp (voir édition du 10 août 2004).

Informatique : SP2 et nouveaux processeurs à l’horizon

Peut-on parler de surprise ? Encore une fois, Microsoft a tenu le haut de l’affiche médiatique. Non pas avec ses démêlés judiciaires avec la Commission européenne mais bien avec le compte à rebours de l’arrivée du Service Pack 2 (SP2) de Windows XP. De l’origine de sa conception à la livraison finale, le parcours a été jalonné de nombreux retards faisant du SP2 un véritable feuilleton qui pourrait s’étaler jusqu’en 2005 (voir notre dossier SP2).

Pendant ce temps, Linux gagne du terrain. Du moins, auprès des constructeurs et revendeurs. HP équipe désormais certains de ses portables (voir édition du 5 août 2004), Carrefour vend des PC sous distribution MandrakeLinux (voir édition du 30 juillet 2004) et le système libre pénètre les produits de grande consommation électronique (voir édition du 12 juillet 2004). Toutefois, selon le cabinet d’analyse Gartner, la présence de l’OS créé par Linus Torvalds sur les PC de bureau reste anecdotique (voir édition du 3 août 2004).

De leur côté, les constructeurs sont confrontés aux pertes énergétiques et aux dégagements de chaleur induits par l’augmentation des fréquences d’horloges des processeurs. Les fondeurs se tournent vers des solutions alternatives comme le double coeur (présence de deux processeurs au sein d’une même puce) qui semble être la nouvelle stratégie d’IBM (voir édition du 7 juillet 2004) et AMD (voir édition du 15 juin 2004). Ce dernier a profité de la période estivale pour valider le passage à la gravure en 90 nanomètres (voir édition du 18 août 2004) et lancé les Sempron, une nouvelle gamme de processeurs d’entrée de gamme (très) bon marché (voir édition du 28 juillet 2004). De son côté, Intel a préféré se concentrer sur le développement de sa plate-forme mobile Centrino.

En attendant le grand rush de la rentrée numérique, la rédaction de Vnunet.fr conseille à ses lecteurs de profiter des derniers moments des Jeux Olympiques d’Athènes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur