Ethernet a 40 ans : du mégabit au gigabit

Régulations
Cable Ethernet réseau

Le 22 mai 1973, deux chercheurs du Xerox SPARC mettaient au point un protocole de communication réseau LAN : Ethernet.

Voici 40 ans, le 22 mai 1973, Bob Metcalf et David Boggs, chercheurs du Xerox SPARC (Palo Alto Research Center), élaboraient un nouveau protocole de connexion réseau LAN : Ethernet.

Cet anniversaire s’est formellement traduit par un événement commémoratif tenu les 22 et 23 mai derniers au Computer History Museum de Mountain View, coeur de la Silicon Valley américaine.

Si Ethernet assure aujourd’hui l’interaction de 90% des appareils connectés dans le monde, son premier rôle fut de relier… un PC et une imprimante !

Son étymologie se trouve dans l’éther.

Dans l’Antiquité et la mythologie grecque, il s’agit du dieu primordial des parties supérieures du ciel. En physique, c’est un système radio, captif à l’intérieur d’un fil ou d’un canal, dont chaque pair est identifié par une clé unique : l’adresse MAC.

Le principe demeure aujourd’hui, mais les débits ont augmenté. S’ils atteignent aujourd’hui les 10 Gbit/s, la performance en commutation de paquets était de 2,94 Mbit/s en 1973.

A ses origines, Ethernet s’est positionné sur le créneau d’AppleTalk et Token Ring d’IBM.

En 1975, un premier ordinateur Alto, conçu par le Xerox PARC, embarque dans ses circuits les composants d’une connexion qui répond au protocole. Deux ans plus tard, cette interface se standardise sur les ordinateurs qui seront bientôt appelés PC.

En 1983, Ethernet devient un standard via la norme 802.3 de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers), qui regroupe les spécifications pour l’implémentation de réseaux numériques locaux à liaison filaire.

En 1986, il est retenu comme connecteur de base du premier routeur réseau capable de faire communiquer deux protocoles différents.

La fin du siècle est marquée par l’adaptation de la technologie aux réseaux WAN (Wide Area Network), la création du Metro Ethernet Forum et l’apparition d’une nouvelle norme très vite appelée Wi-Fi : 802.11a, décrivant l’implémentation de réseaux locaux à liaison sans fil.

Avec sa topologie “bus” par laquelle les appareils sont connectés en série via des câbles coaxiaux de 50 ohms, a minima 2 paires torsadées et des adaptateurs en T, le 10 Mbit/s est longtemps resté le standard dominant.

Depuis lors, les variétés d’Ethernet se suivent et se côtoient : Fast Ethernet (100 Mbit/s), Gigabit Ethernet (1 000 Mbit/s), Ethernet 400 Mbit/s (en discussion au comité de standardisation), Ethernet 10 Gbit/s.

Cette dernière génération équipe les réseaux locaux, métropolitains et étendus, sous le standard IEEE 802.3ae, comme le note Silicon.fr.

Selon Bob Metcalf, le Terabit Eternet devrait pointer le bout de son nez au plus tard d’ici une dizaine d’années…

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les secrets du Wi-Fi ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur