ETL : Talend maintient le cap de l’internationalisation

Cloud

Ce spécialiste parisien des logiciels open source d’intégration de données
lève 2,6 millions d’euros supplémentaires.

Un an après un premier tour de table de 3,1 millions d’euros, l’éditeur français Talend vient de mener une deuxième opération de financement de 2,6 millions auprès de ses deux investisseurs “historiques” : Galileo Partners et AGF Private Equity. “La première levée de fonds nous a aidé à financer notre recherche et développement. L’internationalisation de notre solution a été plus rapide que prévu et nous voulons poursuivre sur cette voie”, nous confie Bertrand Diard, PDG de l’entreprise.

Créé fin 2005, Talend s’est spécialisé dans l’ETL (pour “Extract, transform and load”), c’est-à-dire l’extraction, la transformation et le chargement des données dans des systèmes “hétérogènes”. En un an, l’éditeur dit avoir enregistré 75 000 téléchargements de sa solution (Talend Open Studio), dont 35% aux Etats-Unis, 30% en Europe et 30% dans le reste du monde (principalement, en Chine, en Inde et au Brésil).

Sur son segment de marché, l’éditeur affronte, entre autres, des éditeurs comme Business Objects (via la ligne Business Object Data Integrator), IBM ( via son offre Ascential) et Informatica.

Deux solutions en open source

Coté logiciels libres, Talend rivalise également avec l’américain Pentaho. Ce dernier a en effet intégré un ETL à son offre de décisionnel en avril 2006, suite au rachat du projet open source Kettle. Son ETL est dénommé Pentaho Data Integration.

De son coté, en février 2007, Talend a conclu un partenariat avec Jaspersoft pour intégrer Talend Open Studio à la suite de business intelligence de cet éditeur open source. Le module d’intégration de données qui en résulte a été baptisé Jasper ETL.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur