Etsy en Bourse : l’aventure commence ce jeudi sur le Nasdaq

BourseE-commerceE-paiementEntrepriseMarketing
etsy-ipo

La cotation d’Etsy sur le Nasdaq démarrera ce jeudi. La marketplace de l’artisanal devrait lever plus de 260 millions de dollars.

C’est le jour J pour Etsy.

La plate-forme e-commerce spécialisée dans le fait main fera ce jeudi ses premiers pas sur le Nasdaq. A raison de 16 dollars par action, elle devrait lever 266,66 millions de dollars dans le cadre de cette introduction en Bourse accompagnée par Goldman Sachs, Morgan Stanley et Allen & Co.

Sur les 16 666 666 titres émis, 3 333 333 le sont par les investisseurs d’Etsy ; en l’occurrence, Accel Partners, Index Ventures, Tiger Global Management ou encore Union Square Ventures. L’opération valoriserait la marketplace à environ 1,8 milliard de dollars, sachant qu’il existe une option de surallocation à hauteur de 2 499 999 actions.

Fondé en juin 2005 à New York par Robert Kallin et aujourd’hui dirigé par Chad Dickerson (ancien de Yahoo), Etsy revendique 54 millions de membres à fin 2014, dont 19,8 millions d’acheteurs et 1,4 million de vendeurs « actifs ».

D’après le dossier d’introduction en Bourse communiqué à la Securities and Exchange Commission (SEC, organisme de régulation des marchés financiers aux Etats-Unis), Etsy a traité, sur l’année, près de 2 milliards de dollars de transactions, dont plus d’un tiers sur mobile et 30,9 % hors des Etats-Unis.

Le modèle économique est fondé sur un commissionnement fixe de 20 centimes par annonce publiée, additionné d’un prélèvement de 3,5 % sur le montant de chaque vente. Etsy exploite aussi une plate-forme publicitaire (annonces sponsorisées) et un système de gestion des paiements (Direct Checkout), tout en proposant aux vendeurs des étiquettes d’expédition.

L’activité liée à la place de marché constitue historiquement l’essentiel du chiffre d’affaires (195 millions de dollars en 2014, soit 54,6 % de plus qu’en 2013), mais c’est bien du côté des services additionnels que se trouve aujourd’hui la croissance.

Dans le même temps, les pertes se creusent  : 15 millions de dollars en 2014, contre un peu plus de 2 millions en 2012 et environ 800 000 dollars en 2013. La hausse des investissements marketing n’y est pas étrangère, au même titre que la concurrence des places de marché « généralistes » comme Alibaba, Amazon et eBay.

Pour différencier son offre, Etsy mise sur le développement de services locaux et sur l’approfondissement des relations avec ses partenaires actuels. La participation à des initiatives réunissant public et privé autour de la communauté des artistes et des artisans n’est pas à exclure.

Crédit photo : Gil C – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur