Etsy : la « révision stratégique » passe par une vague de licenciements

E-commerceEmploiManagementMarketing
etsy-vague-licenciements

Etsy, la marketplace de produits issus de l’artisanat,licencie 22% de son personnel sur fond de revue de ses priorités et de résultats financiers défaillants.

Après l’annonce d’une « révision stratégique », Etsy, la plateforme américaine de ventes et d’achats d’objets « faits maison », procède au licenciement de 140 employés.

Ce qui représente globalement 22% de sa masse salariale, si l’on prend en compte le premier « écrémage » survenu le mois dernier qui concernait 90 collaborateurs.

Les licenciements concernent principalement des directions du siège social d’Etsy à Brooklyn (New York) : marketing, développement de produits et fonctions administratives.

Dans le courant du printemps, des soubresauts ont perturbé la direction d’Etsy. Chad Dickerson, CEO de la plateforme marchande dédié à l’artisanat cotée sur le Nasdaq, a cédé sa place à Josh Silverman (ex-dirigeant de Skype et d’Evite du nom d’un service de création d’invitations en ligne), qui disposait déjà d’une place au conseil d’administration au sein de la société.

Des mouvements survenus sur fond d’une prise de position forte prise par deux fonds d’investissement (TPG et Dragoneer) dans le capital d’Etsy (achat combiné de 8% des actions d’Etsy). Ces derniers poussaient à trouver des « alternatives stratégiques » au développement de la marketplace.

De plus, les résultats financiers se sont dégradés avec une perte nette de 421 000 dollars affichée au premier trimestre 2017 alors que la marketplace affichait un résultat net de 1,2 million de dollars à la même période l’an précédent.

Et les provisions associées au plan de départ pèsent aussi sur le compte de résultats. Ce plan de restructuration va coûter au groupe entre 6 et 8,8 millions de dollars (un montant similaire est à escompter pour la vague de suppressions de postes de mai).

Insatisfait des performances en bourse d’Etsy en Bourse, le fonds Black and White Capital, autre actionnaire influent d’Etsy, met aussi la pression sur la direction, en évoquant même l’option d’une vente de la firme.

Selon le nouveau patron Josh Silverman, « Etsy a une opportunité unique dans le champs du commerce électronique qui s’est intensifiée depuis ma prise de fonction. » Tout en poursuivant : « Notre communauté dynamique, sa forte affinité de marque, ses 45 millions d’offres et sa capacité à relier les gens à travers le commerce nous offre une offre différenciée et une base solide pour la croissance ».

Le dirigeant d’Etsy poursuit : « En mettant l’accent sur nos ‘initiatives vitales’, nous serons une entreprise plus rigoureuse qui sera mieux placée pour créer l’expérience d’achat et de vente la plus convaincante au monde.  »

Etsy revendique 1,6 million de vendeurs actifs pour 25 millions d’acheteurs actifs. Lancée en 2008, la société est cotée en Bourse depuis avril 2015.

(crédit photo : Etsy)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur