‘.eu’ : l’Europe se hâte lentement…

Cloud
Information - news

Le projet de nom de domaine européen avance, mais avance lentement. Tellement même qu’on en vient à douter de voir un jour des adresses Internet se terminer par ce fameux ‘.eu’.

Une dépêche de l’AFP, datée du 22 février, nous apprend que le Conseil et le Parlement européens sont finalement tombés d’accord sur l’utilisation du nom de domaine générique “.eu”. Comme à son habitude donc, l’Union européenne avance à petits pas et le dossier ‘.eu’ continue de progresser. Les organisations, entreprises et personnes physiques implantées ou résidents au sein de l’UE pourront utiliser ce nouveau gTLD (generic Top Level Domain). C’est en tout cas ce qu’a annoncé la présidence espagnole actuelle de l’UE. Voilà effectivement qui apporterait une pierre de plus à l’édifice d’une véritable identité européenne. Ne serait-ce que pour le site même de l’Union, dont l’adresse est toujours www.europa.eu.int

Seulement, le projet traîne tellement en longueur qu’on a bien du mal à y croire. Mi 99, Bruxelles s’intéressait déjà à la question et demandait à l’organisation international ISO le droit d’utiliser le suffixe “.eu” (voir édition du 7 juillet 1999). Un an plus tard, la Commission publie un document titré “Système de noms de domaines Internet, création du nom de domaine de premier niveau .eu” (disponible au format PDF) qui détaille les démarches entreprises par l’Europe pour la création de son propre domaine Internet. On y apprend notamment que la consultation publique lancée sur le sujet a recueilli … 90 réponses. Qui heureusement montrent “un soutien massif à l’idée proposée et contiennent des questions et des observations très diverses sur les modalités de sa mise en oeuvre”. En septembre 2000, un rapport de l’Internet Steering Group (ISG), créé pour le projet “.eu”, indique en substance que “la nécessité d’un TLD EU est urgente, non seulement pour augmenter le catalogue des noms de domaines (sic), mais aussi pour offrir aux internautes une politique d’enregistrement alternative dans le but de développer la confiance dans le commerce électronique”, sous-entendu européen.

Fin février 2002, la Commission et le Parlement européens sont donc d’accord pour l’utilisation du “.eu”. Quant à savoir qui va s’occuper de la gestion du nom, des bases de données, des paiements, etc., il est certainement encore trop tôt pour en parler. Mais rien ne presse visiblement. A l’heure où nous écrivons ces lignes, le site de l’EC-POP (European Community Panel of Participants in Internet Organisation and Management) propose d’aller se renseigner sur cette page pour consulter les dernières infos à propos du “dotEU”. La page a été mise à jour le 28 novembre dernier?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur