Eudora: la gratuité au prix de la pub

Mobilité

La prochaine version d’Eudora sera gratuite et diffusera des bannières publicitaires.

Voilà une décennie que Qualcomm diffuse son logiciel de messagerie Eudora, créé à l’origine pour le Macintosh en 1989. Si les outils de Microsoft et de Netscape ont quelque peu écorné sa domination, Eudora reste, selon son éditeur, utilisé par plus de 20 millions de personnes. Malgré cela, le logiciel ne rapporte pas autant que Qualcomm pourrait l’espérer. Seul un tiers des logiciels ont été achetés, les internautes préférant bénéficier de la version allégée du programme distribuée gratuitement sur Internet.

Qualcomm a décidé de prendre le taureau par les cornes. Il n’y aura désormais plus qu’une mouture d’Eudora, dont la préversion est disponible en téléchargement depuis jeudi 9 décembre, qui offrira trois modes de fonctionnement. En mode léger, les utilisateurs auront une version simplifiée du programme. En mode payé, les internautes pourront bénéficier des nombreuses fonctions “pro” d’Eudora, après avoir payé 50 dollars (environ 320 francs).

Le troisième mode, que Qualcomm va tenter de faire connaître auprès des annonceurs, offrira l’ensemble des fonctions d’Eudora complétées d’une bannière publicitaire. Après tout, ils sont des millions qui reçoivent des publicités tout en consultant leur courrier électronique sur un service de messagerie Web. Qualcomm a créé des règles de création des bandeaux et demande aux annonceurs d’éviter les animations et le son, pour ne pas perturber la concentration des utilisateurs qui lisent ou écrivent leur courrier.

250 000 d’exemplaires de la préversion seront diffusés sur le site d’Eudora. La mouture pour Windows est opérationnelle jusqu’au 9 janvier prochain; les adeptes de MacOS auront jusqu’au premier février pour la tester. La version définitive devrait sortir avant la fin du premier trimestre 2000.

Pour en savoir plus :

Eudora


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur