European CIOnet : les DSI européens font la part belle aux réseaux large bande

CloudGestion cloud

A l’occasion du congrès CIO City qui s’est tenu à Bruxelles, l’association CIOnet, en partenariat avec l’INSEAD, a publié une étude sur l’utilisation faite par les DSI européens des réseaux haut débit.

Envoyé spécial à Bruxelles – Les DSI européens se préoccupent des réseaux à hauts débits, et interrogent la communication de Bruxelles.

Dans son enquête intitulée « Renforcer la valeur métier du large bande » (*), l’association CIOnet, en partenariat avec l’INSEAD, montre que les deux tiers des DSI en Europe de l’Ouest disent tirer parti des réseaux à très haut débit, rapporte Silicon.fr.

Sur les sites où les réseaux sont les plus rapides (entre 10 et 100 Mb/s), 33% des 110 répondants du panel déclarent avoir enregistré une amélioration des performances dans un facteur de 1 à 3 sur les trois années écoulées, 15% d’entre eux l’ont constaté dans un facteur supérieur à 10. En revanche, 26% déplorent ne pas avoir vu d’amélioration significative.

S’agissant des coûts, 30% des DSI européens qui ont bénéficié de la progression des hauts débits constatent que les prix sont restés stables, sur les trois années écoulées.

Mais 18% déplorent que, globalement, les coûts aient augmenté de plus de 25%, et 44% constatent que les coûts ont augmenté, mais avec une hausse restant inférieure à +25%.

La question suivante portait sur l’usage des réseaux large bande. Toujours parmi ceux qui ont enregistré une progression vers les hauts débits, 49% déclarent les avoir utilisés pour renforcer la communication, le collaboratif au sein de leur organisation.

Pour 41%, c’est l’utilisation pour sécuriser et renforcer la continuité de service. Et 19% constatent que les hauts débits ont contribué à faciliter les projets de réorganisation interne des tâches.

Quelles priorités pour le futur proche ?

Pour le futur proche, les DSI européens ont été invités à citer les trois usages qu’ils envisagent en priorité pour tirer parti des réseaux large bande.

Pour 62%, il va s’agir de déployer des services en ligne en mode SaaS (Software as a Service) ; pour 55%, l’objectif est de rendre encore plus efficaces les processus métiers ; pour 51%, l’enjeu c’est de renforcer le collaboratif ; 45%, c’est faciliter les échanges vers l’extérieur, avec les partenaires et pour 45% la priorité ira au renforcement des communications avec les clients.

Dans son commentaire, Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne a dit prendre bonne note de ces orientations, se disant convaincue que les autorités de Bruxelles peuvent – et doivent – contribuer à lever les barrières limitant l’adoption des réseaux large bande dans les entreprises.

Devant le parterre des 150 participants du congrès CIO City réunis ici à Bruxelles, Neelie Kroes a également mentionné le cloud computing comme étant « une opportunité extraordinaire de résoudre des problèmes critiques dans nos organisations » et « un vrai défi pour la communication numérique entre les diverses institutions européennes ».

___
(*) Enhancing the business value of broadband, étude publiée à l’occasion du congrès CIO City tenu à Bruxelles ce 20 avril. Enquête réalisée par CIOnet et l’eLab de l’INSEAD, avril 2012.

 

 

Crédit image : © Nmedia-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur