Evercontact lève 1 million de dollars pour s’exporter aux Etats-Unis

EntrepriseLevées de fondsStart-up
evercontact

La start-up Evercontact, éditrice de solutions d’extraction et de mise à jour automatique d’informations intégrées aux signatures d’e-mails, a levé 1 million de dollars pour financer l’ouverture d’un bureau à San Francisco.

La start-up parisienne Evercontact, éditrice de solutions cloud de mise à jour automatique des carnets d’adresses et d’extraction d’informations présentes dans les signatures d’emails reçus, a finalisé une deuxième levée de fonds d’un montant d’un million de dollars.

Une somme apportée par le nouveau fonds de capital-risque d’Axa, Axa Strategic Ventures, lancé en février dernier.

Fondé en 2011, Evercontact avait finalisé un premier tour de table en 2012, d’un montant de 1,2 million d’euros auprès d’un pool d’investisseurs privés.

Initié par Philippe Laval, créateur de Sinequa, moteur de recherche sémantique pour entreprise, la jeune pousse est incubée au sein de Paris Région Lab.

Elle a développé un panel de solutions en ligne permettant d’automatiser l’identification et l’extraction de coordonnées présentes dans les emails reçus dans sa messagerie électronique. L’ensemble de ces contacts détectés sont ensuite ajoutés au carnet d’adresse de l’utilisateur.

Cet outil est aujourd’hui compatible avec les clients de messagerie Gmail, Google for Work, Outlook, Office 365 et Salesforce (via un connecteur dédié).

Il compte actuellement plus de 100 000 utilisateurs.

En outre, Evercontact met également à disposition le service Flashback, offrant de récupérer automatiquement tous les contacts insérés dans l’historique de ses anciens courriels.

« Evercontact avait déjà retenu notre attention notamment dans le cadre de son entrée dans le programme d’incubation Smart Data for Customer Intelligence lancé par AXA Direct Assurance et Paris & Co en décembre dernier. La  gestion de contacts est clairement un enjeu pour les compagnies d’assurances notamment dans une démarche d’optimisation des opérations commerciales », note Minh Q. Tran, General Partner d’AXA Strategic Ventures et Managing Partner chez AXA Factory.

Le business model est basé sur une offre gratuite, couplée à un service premium sur abonnement, débutant à 42 euros par an pour un utilisateur.

Cette nouvelle levée de fonds permettra à Evercontact de se développer à l’international, avec l’ouverture d’une filiale prévue à San Francisco au troisième trimestre.

D’ailleurs, la start-up a récemment été sélectionnée par Bpifrance et l’agence nationale Business France pour intégrer le programme ubi i/o 2015, destiné à favoriser le développement des produits de jeunes pousses innovantes sur le marché américain.

En outre, Evercontact souhaite mettre à profit ce tour de table pour recruter de nouveaux collaborateurs au cours des prochains mois et passer le cap des 20 salariés fin 2015.

« Notre première levée de fonds, réalisée en 2012, nous avait permis de valider et de structurer notre offre. Ce second tour de table arrive à un moment où Evercontact est plus mature. Ces fonds vont nous permettre de passer à une vitesse supérieure notamment en ce qui concerne notre internationalisation. Nous sommes déjà présents aux Etats-Unis mais avons besoin de nous implanter de manière plus marquée en engageant des moyens », souligne Philippe Laval, le fondateur d’Evercontact.

 

Crédit image : Nata-Lia – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur