Evercontact met à jour son modèle économique

CRMManagementMarketing
evercontact
3 4

Dans le cadre de sa réorientation vers les usages collaboratifs en entreprise, Evercontact (gestion et mise à jour de carnets d’adresses) change de modèle économique.

Pour accompagner la réorientation de son service Evercontact sur les usages collaboratifs, Kwaga en fait évoluer le modèle économique.

La SAS francilienne – basée à Vanves, commune limitrophe de Paris – propose désormais une formule gratuite destinée aux utilisateurs individuels. Du côté des entreprises, le ticket d’entrée est fixé à 4 euros par mois et par personne dans le cadre de l’offre « Team ».

Mais concrètement, à quoi sert Evercontact ? Positionné dans la catégorie des « invisible apps », ce service cloud s’intègre aux principaux systèmes de messagerie électronique (ainsi qu’à certains logiciels CRM) et fonctionne en arrière-plan pour maintenir à jour les carnets de contacts.

Dans le détail, l’outil analyse les signatures des e-mails reçus, extrait et structure les données des contacts importants (les e-mails commerciaux sont écartés comme les listes de diffusion), puis les enregistre dans le carnet d’adresses, sur Gmail, Google Apps, Outlook (2007 à 2013) ou Office 365. Côté CRM, des jonctions sont établies avec Salesforce, Connectwise, Highrise et Microsoft Dynamics.

Une fonction « Flashback » scanne les archives d’e-mails jusqu’à 5 ans en arrière pour retrouver les coordonnées les plus récentes des contacts, nouveaux ou existants. Une extension Chrome permet d’intégrer, dans le carnet d’adresses, les informations trouvées sur une page Web.

Kwaga revendique 200 000 utilisateurs pour ce service, avec des références comme Disney, Euromaster, Orange et Staples.

evercontact-autorisations

Avec le changement de business model, l’offre à partir de 42 euros par an et par poste pour la collecte des contacts n’est plus d’actualité, à l’instar de cette option à partir de 150 euros pour la création d’une base centralisée. Place à la formule de base « Individual », gratuite avec la création et la mise à jour des contacts.

Le premier palier payant (« Team », à 4 euros par mois et par utilisateur ; facturé à l’année) ajoute des comptes centralisés, un tableau de bord pour l’administration, ainsi que des carnets d’adresses par équipes.

Pour 11 euros, la formule « Team Plus » ajoute la centralisation au format CSV et l’export en vCard. L’intégration native avec les CRM est accessible pour 14 euros, toujours par mois et par utilisateur.

CEO et fondateur de Kwaga, Philippe Laval résume : « Tous nos utilisateurs sont des professionnels. Avec ce nouveau pricing, nous nous adaptons à l’évolution de leurs besoins, tant au niveau personnel qu’au sein de leur entreprise ».

Crédit photo : Robert Mandel – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur