Evernote noue des liens capitaux avec Nikkei

EntrepriseLevées de fonds
nikkei-evernote

Le groupe média japonais soutient à hauteur de 20 millions de dollars le développement du service de bloc-note virtuel aux 100 millions d’utilisateurs.

Le Japon prend un peu plus d’importance dans la stratégie d’Evernote.

Le service de bloc-notes virtuel y compte déjà 20 % de ses quelque 100 millions d’utilisateurs*… et environ 30 % de ses revenus. Il y recense désormais l’un de ses principaux investisseurs, en l’occurrence le groupe média Nikkei, qui lui apporte son soutien à hauteur de 20 millions de dollars sous la forme d’une augmentation de capital.

Dans le cadre de cette opération, le contenu éditorial du quotidien économique nippon sera ajouté aux sources d’actualité exploitées par la fonction Contexte d’Evernote. Lancée au mois dernier, celle-ci s’appuie sur les éléments que l’utilisateur compile dans son bloc-notes pour lui suggérer des compléments d’information ; aussi bien des données partagées par des collègues que des contenus émanant de sources externes. Nikkei figure désormais sur cette liste, aux côtés de plusieurs médias américains : TechCrunch, PandoDaily, Fast Company Inc. Magazine et le Wall Street Journal.

L’intégration des articles de Nikkei devrait être effective début 2015 pour les abonnés aux formules Premium et Business d’Evernote. Son officialisation coïncide avec la prise en charge de la langue japonaise dans Contexte sur iOS et OS X (la compatibilité sera “très bientôt” étendue à Windows et Android).

Quant à la levée de fonds, elle pourrait constituer l’une des dernières étapes avant une IPO à laquelle le P-DG Phil Libin a fait allusion à plusieurs reprises. Dans l’immédiat, cet apport financier permettra de maintenir une dynamique d’innovation, à l’heure où une nouvelle version de l’interface Web est en bêta-test, avec notamment un système de messagerie instantanée (Work Chat) gérant l’édition en temps réel de documents collaboratifs.

* Lancé en 2008, Evernote revendique 2,2 millions d’utilisateurs en France. Son principal concurrent est Microsoft OneNote.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : savez-vous où sont basés les grands groupes high-tech ?

Crédit photo : natrot – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur