Evernote : qui va remplacer Phil Libin ?

EntrepriseGestion des talentsManagementStart-up
phil-libin-evernote-ok-ok
3 1

C’est confirmé : Phil Libin, CEO d’Evernote (bloc-notes 2.0), va quitter ses fonctions. Avec un successeur qui reste non identifié, la société Internet cherche un nouveau souffle.

Phil Libin, CEO d’Evernote, a rejoint la start-up spécialisée dans la prise de notes numériques en 2008, soit quasiment dès son lancement. Mais, le temps du renouveau semble venu.

La société Internet californienne, éditrice du bloc-note 2.0, a ainsi récemment changé de directeur financier (CFO) en nommant Jeff Shotts (ancien responsable financier au sein d’eBay) et a promu Linda Kozlowski au poste de directrice de l’exploitation (COO) plus tôt dans le mois.

Elle va maintenant changer de P-DG. Le poste sera octroyé à « quelqu’un qui sera meilleur que moi », a déclaré Phil Libin dans une interview accordée à The Information.

On en saura pas plus sur le nom du successeur.

L’intéressé ajoute qu’il est lui-même une « personne plus orientée produit ». La start-up aurait déjà sondé des candidats pour le poste et « serait proche de quelque chose ».

De passage à Zurich, Phil Libin a accordé une interview au journal suisse Le Temps, confirmant le changement de management.

« C’est vrai, nous cherchons un directeur qui soit… meilleur que moi. Notre société a évolué et grandi, je veux me consacrer avant tout au développement de nouveaux produits. Nous cherchons la perle rare, mais sans être pressés. »

Le nouveau P-DG aura pour tâche d’insuffler un second souffle à Evernote. Cela sera nécessaire avant de pouvoir envisager une entrée en Bourse, comme l’avait évoqué Phil Libin à plusieurs reprises par le passé.

L’offre Evernote s’articule principalement autour de son service de bloc-notes virtuel, exploité en mode freemium (mi-gratuit mi-payant).

La société n’hésite également pas à ajouter régulièrement des fonctionnalités pour rendre son service de bloc-notes toujours plus attrayant, tel que « Contexte ». Ce dernier suggère à l’utilisateur d’Evernote du contenu en rapport avec ses propres notes.

Récemment, la start-up s’est parée du nouveau service de messagerie instantanée baptisée Work Chat.

Evernote a réussi à séduire plus de 100 millions d’utilisateurs dans le monde. Mais, il s’agit du nombre de personnes enregistrées, Evenote ne communiquant pas sur le nombre d’utilisateurs actifs. On sait que son service connait un certain succès en France avec 2,2 millions d’utilisateurs (indicateurs remontant à octobre 2014) .

Les Japonais sont également très friands de ce service de bloc-notes : 20 millions d’utilisateurs recensés au niveau local.

Tant et si bien qu’en novembre 2014, le groupe média Nikkei a investi 20 millions de dollars dans Evernote sous la forme d’une augmentation de capital.

Selon CrunchBase, Evernote a levé 290 millions de dollars en 12 tours de table. Sa dernière levée de fonds remonte à 2012 (70 millions de dollars). A l’époque, la société était valorisée à plus d’un milliard de dollars.

La tâche promet d’être rude puisque Evernote doit faire face à la concurrence de Microsoft (avec OneNote et WunderList suite à l’acquisition récente de 6Wunderkinder), de Google (avec Google Keep) ou encore de Dropbox qui a récemment dévoilé « Dropbox Notes ».

(Crédit image page Facebook Evernote : Phil Libin, CEO, octobre 2014)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur