Everpix : le service de stockage photos tire sa révérence

Data-stockageMarketingStockage
everpix-logo

Everpix, start-up créée par des Français depuis San Francisco, ferme ses portes. Ses fondateurs dressent un bilan du service de stockage sémantique de photos sur le cloud.

Everpix annonce la fin de ses activités dans une contribution blog.

Créée en 2011 par deux Français, Pierre-Olivier Latour (ancien employé d’Apple) et Kevin Quennesson, cette start-up basée à San Francisco avait orienté le business autour d’une solution de stockage de photos sur le cloud.

Signe particulier : des technologies d’analyse de l’image permettaient d’organiser de manière quasi automatique les photographies par thèmes.

Celles-ci étaient ainsi chargées sur un espace illimité dans le cloud d’Amazon Web Services et triées à la place de l’utilisateur.

Un bienfait pour les photographes (amateurs ou non) qui sont habitués à derusher plusieurs centaines de photographies après certains événements.

Les utilisateurs du service pouvaient ensuite aisément retrouver leurs photographies à partir des données créées par le logiciel pour organiser la banque d’images : moments, contenus, etc.

L’ensemble des photographies peut ensuite être synchronisé aux applications Android et iOS. Pour que chacune d’entre elles soit accessible depuis tous les terminaux compatibles.

Le service proposait jusqu’alors une offre payante qui a séduit près de 6800 personnes sur les 20 000 utilisateurs totaux.

Les comptes gratuits n’autorisaient pas la consultation des photographies déposées au-delà d’un an, à moins de payer, ou bien de réaliser de la publicité volontaire en partageant des annonces sur les réseaux sociaux.

C’est par ce biais là qu’Everpix réalisait l’essentiel de sa communication.

Un fait qui, selon les aveux même de l’équipe de direction recueillis par The Verge, a sans doute accéléré la chute de l’entreprise.

L’équipe aurait ainsi consacré trop de son temps et de ses ressources financières à l’amélioration de sa solution en négligeant, ainsi la stratégie marketing de son produit.

Une erreur d’appréciation qui a empêché Everpix d’atteindre une masse critique suffisante pour intéresser les investisseurs ou, plus récemment, de convaincre le réseau social Path de racheter la start-up.

N’ayant pas les moyens de financer les capacités d’espace de stockage, la société est obligée de mettre fin à ses activités.

Dorénavant aucun nouvel utilisateur ne pourra être enregistré sur le service, qui reste en lecture seule jusqu’au 15 décembre.

Les comptes premium seront remboursés au fil des mois qui viennent. Un processus qui devrait coûter 200 000 dollars à l’entreprise.

L’ensemble des photographies uploadées sur les espaces cloud exploités par la société peuvent être retirées via un processus spécifique décrit sur le support d’Everpix.

En attendant les applications iOS et Android ont d’ores et déjà été retirées de leurs marchés spécifiques.

everpix-ipad-app-stockage-photo-cloud
La solution Evepix était accessible sur le Web, Android et iOS et permettait un stockage massif et ordonné des photographies sur le cloud d’Amazon.
Crédit image : Everpix

——-Quiz——-

Géants du web : qui a racheté quoi ?

——————–

Crédit image : Everpix


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur