Evolution 1.0 : un clone d’Outlook pour Linux

Cloud

Il ressemble à Outlook, se veut aussi complet que le logiciel de Microsoft, mais il est gratuit et ne fonctionne que sur des système Unix. Il s’agit d’Evolution, une application majeure de gestion d’informations (e-mails, calendrier, contacts) développée par Ximian, qui participe énormément à la conception de l’interface graphique Gnome pour Linux.

function popup(url) {window.open (url, name, ‘WIDTH=680 HEIGHT=500, LEFT=50, TOP=50, RESIZABLE, SCROLLBAR=1, MENUBAR=0’);}Ximian, société plus connue pour le développement de Gnome, une des deux principales interfaces graphiques pour Linux, vient de rendre disponible la version 1.0 d’Evolution. Très ambitieuse, cette application prétend devenir le pendant d’Outlook pour le monde Linux/Unix. Et elle ne manque pas d’atouts. A première vue (voir capture), l’interface est très proche de celle de l’application de Microsoft. De plus, toutes les fonctions nécessaires sont présentes : client de courrier électronique (compatible POP, SMTP et IMAP 4), calendrier, gestion de contacts, liste de tâches. Conçu pour fonctionner en réseau, Evolution permet, par exemple, de partager son agenda avec d’autres utilisateurs connectés. Et grâce au support du protocole iCalendar, Ximian affirme que des rendez-vous peuvent être calés et confirmés entre plusieurs personnes, même s’ils utilisent Outlook, justement, ou même Lotus Notes. La synchronisation avec les Palm est également au menu. Et, cerise sur le gâteau, Evolution est gratuit, puisqu’il est distribué selon les termes de la General Public License (GPL), la base des logiciels libres. Un composant optionnel payant Toutefois, et c’est une première pour cette société dédiée au logiciel libre, Ximian a décidé de vendre, en tant que logiciel propriétaire, le complément indispensable pour faire d’Evolution un outil d’entreprise. Il s’agit d’un connecteur qui permet de faire dialoguer Evolution avec un serveur Exchange de Microsoft. Seule la version 2000 du serveur est concernée pour le moment, le connecteur pour la version précédente (5.5) devant apparaître dans quelques mois. Interrogé par NewsForge, Nat Friedman, vice-président de la division développement de Ximian, s’en explique : “Il s’agit d’un logiciel propriétaire parce que [Ximian] a l’intention de gagner de l’argent avec.” Le message semble clair, il n’y a pas d’autres moyens pour faire vivre la société. Vrai que Ximian ne propose pas un ensemble de services comme le fait RedHat par exemple. Quant à savoir s’il avait peur qu’un débat idéologique ne surgisse du fait de cette entorse à la règle du logiciel libre, le VP répond : “Préfèreraient-ils [les détracteurs] qu’Evolution n’existe pas du tout ?” Mieux sécurisé que son modèle Toujours selon le même Nat Friedman, même si Evolution se veut aussi complet qu’Outlook, il ne lui empruntera pas ses failles de sécurité. “Nous ne laissons pas la possibilité au logiciel d’exécuter du code reçu à l’intérieur d’un e-mail”, explique-t-il par exemple. Pour l’heure, Evolution 1.0 peut être installé sur RedHat (6.2, 7.0, 7.1 et 7.2), Mandrake (7.0, 7.1,7.2 et 8.0), SuSE (6.4, 7.0, 7.1 et 7.2), Debian GNU Linux 2.2, TurboLinux 6.0, Yellow Dog 1.2 et 2.0, Linux PPC 2000 et Solaris 8. Il est librement téléchargeable depuis le site de Ximian, mais sera également distribué dans des versions “en boîte”, dont on ne connaît pour l’instant que les prix en dollars : 29,95 (33,5 euros) pour la version standard et 49,95 (56 euros) pour la version professionnelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur