Exalight, Twin TNT, VOD, Pure Pixel…l’innovation continue chez Neuf Cegetel

Cloud

En attendant son rachat par SFR, Neuf Cegetel développe toujours ses services, comme Neuf VOD, une nouvelle offre de vidéo à la demande.

En 10 ans [LDCom à l’origine de la société est né en avril 1998, NDLR] , nous avons construit le plus gros opérateur alternatif européen“, s’est réjoui Jacques Veyrat, PDG de Neuf Cegetel, lors de la conférence de présentation des résultats 2007 à la presse. Une position qu’il compte bien consolider à travers des projets industriels de grande envergure avec le déploiement de la fibre optique à domicile (FTTH) et la convergence fixe-mobile, pour les entreprises comme les particuliers. Développements qui passeront probablement sous le contrôle de SFR suite à son offre publique d’achat émise en décembre 2007.

D’ici là, Neuf Cegetel continue de déployer de nouveaux services et produits. Notamment dans le domaine de la télévision avec le lancement de Neuf VOD, une nouvelle offre de vidéo à la demande. Proposée dans une interface optimisée pour le contrôle par la télécommande doublée d’une animation éditoriale interne, Neuf VOD apporte quelques 3500 programmes, en plus des plates-formes Glowria et TF1 Vision (lancées fin 2006) et M6 Vidéo. Au total, ce sont plus de 5000 titres qui sont aujourd’hui proposées aux abonnés de l’offre 100% Neufbox de l’opérateur.

Neuf Cegetel devient éditeur de contenus

Neuf VOD a été développé en interne à travers les signatures d’exploitation de catalogues des principaux studios cinéma (les majors hollywoodiennes, Studio Canal, Pathé, EuropaCorp…), des indépendants (Diaphana, UniversCiné, La Fabrique de Films, Wild Side/Wild Bunch) et une quinzaine de structures “hors film” (France Télévision Distribution, Vodeo, National Geographic, Lagardère Jeunesse…). “Neuf Cegetel devient éditeur et agrégateur de contenus“, conclut Michel Paulin, le directeur général délégué.

Neuf VOD, comme l’ensemble du service de télévision de l’opérateur, bénéficiera d’une nouvelle technologie d’amélioration de la qualité d’image. Baptisée Pure Pixel, cette avancée technique vise à éliminer les effets de pixélisation de l’image généralement provoqués par des phénomènes parasites.

Concrètement, le système consiste à retransmettre les paquets IP transportant les données vidéo altérées à la demande du décodeur vidéo Neuf TV HD. Pure Pixel nécessitera une simple mise à jour logicielle du décodeur, laquelle interviendra de manière transparente pour les abonnés à partir de mai 2008. L’opérateur revendique aujourd’hui 750 000 clients Neuf TV à fin 2007 (sur les 3,3 millions d’abonnés ADSL).

(lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur