Exosquelette : Wandercraft a jonglé entre les fonds et le crowdfunding

EntrepriseLevées de fondsMobilité
wandercraft-levee-fonds
4 2

La start-up Wandercraft, qui conçoit des exosquelettes dynamiques pour les personnes handicapées, lève 4 millions d’euros. Ses sources de financement sont variées.

Le cas de Wandercraft constitue l’une des rares illustrations de passerelles entre crowdfunding et capital-risque en France.

Sur un projet passionnant qui plus est : la conception d’exosquelette dynamique pour les personnes paraplégiques et myopathes.

Fin novembre, Wandercraft a effectué une levée de fonds de quatre millions d’euros réalisé auprès du groupe ECA (société spécialisée en robotique du groupe Gorgé) et du fonds d’investissement Innovation Capital, avec la participation d’Anaxago.

La start-up, co-fondée en octobre 2012 par trois polytechniciens passionnés de robotique et de mécatronique (Nicolas Simon, Alexandre Boulanger et Matthieu Masselin), a réussi à rassembler 1,5 million d’euros à travers une campagne menée sur le premier semestre 2015 sur cette plateforme de crowdfunding.

Auparavant, en novembre 2013, elle avait déjà bouclé un tour de table de 600 000 euros auprès de Kima Ventures (le fonds de Xavier Niel avait apporté 300 000 euros), CMG Advisory (100 000 euros) et des investisseurs privés incluant Marc Simoncini.

Dans la boucle, on trouve également Jean-Louis Constanza (Tele2, Orange Vallée, Ingenico et maintenant Visa Europe) qui accompagne la société dans son développement en siégeant à son conseil d’administration.

Cette nouvelle levée de fonds de 4 millions d’euros va permettre à Wandercraft d’achever le développement de son prototype d’exosquelette à usage médical (Atalante) et de préparer les phases suivantes (essais cliniques puis industrialisation).

L’équipe de Wandercraft, composée d’une vingtaine de collaborateurs, compte s’appuyer sur les progrès en matière de robotique dynamique, visant à rendre les robots plus agiles.

La start-up sera d’ailleurs associée en parallèle à la joint venture ECA Dynamics pour développer à moyen terme une gamme de robots quadrupèdes ou bipèdes destinés aux domaines de la défense et de la sécurité.

Précisons que Bpifrance soutient un autre projet de R&D d’exosquelette à usage militaire et industriel (RB3D) à hauteur de 3,4 millions d’euros dans le cadre du programme d’investissements d’avenir.

exosquelette-wandercraft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur