F-Secure la joue “bien être et nature” pour sa rentrée

Cloud

L’éditeur de solutions de sécurité sort sa gamme 2009 de produits grand public. Le moteur DeepGuard et d’autres fonctionnalités ont été améliorées.

Zen sur le Net… L’éditeur de solutions de sécurité F-Secure, lance sa gamme de produits 2009 sur le thème du “bien être en ligne”. Trois boîtes écolos (100% recyclable) sont disponibles en rayon dès aujourd’hui pour le grand public : Internet Security, la solution la plus complète, Anti-Virus et Home Server Security dédiée à Windows Home Server. F-Secure est aujourd’hui le seul éditeur à proposer une solution anti-virus et anti-spywares pour les serveurs personnels de Microsoft.

Au-delà du “Wellbeing” (bien être), F-Secure veut proposer la protection contre les logiciels malveillants la plus rapide du marché. L’éditeur assure que l’installation automatique de la suite Internet Security, après sélection des paramètres et hors redémarrage, ne dure que 90 secondes.

Un temps variant selon les systèmes d’exploitation et les machines. Une estimation de l’organisme indépendant de test des solutions de sécurité AV-test.org dit que la durée d’analyse des produits 2009 de l’éditeur finlandais est, en moyenne inférieur de 30 à 40% par rapport aux principaux concurrents.

F-Secure annonce aussi une protection contre les menaces encore inconnues de l’éditeur mise en place en 60 secondes sur l’ordinateur. Un résultat obtenu avec la “technologie proactive” de F-Secure, baptisée DeepGuard, dont la version 2.0 est intégrée aux produits Internet Security et Anti-Virus 2009.

Comment fonctionne DeepGuard ?

Un utilisateur F-Secure reçoit sur sa machine un logiciel potentiellement dangereux. DeepGuard le détecte et analyse son comportement en l’exécutant sur un système virtuel. Si le logiciel se révèle malveillant, le moteur interroge la base de données de l’éditeur. La confirmation d’une nouvelle menace tombe et… top chrono, les analystes activent alors la protection pour l’ensemble des clients F-Secure disposant de la technologie DeepGuard en… une minute.

Une deuxième analyse, plus approfondie, est ensuite enclenchée, histoire d’être sûr que l’on a bien affaire à un malware. En fait, chaque utilisateur participe à la mise à jour de la base de données de l’éditeur qui répertorie les signatures numériques des différentes menaces.

La suite de sécurité Anti-Virus intègre un anti-virus et un anti-spyware. Internet Security ajoute à cela un ant-irootkits, un pare-feu, un anti-phishing, un antis-pam ainsi que le contrôle parental. Ce dernier outil a été amélioré dans la nouvelle mouture du produit avec des options de verrouillage horaire, des listes blanche et noire d’adresses de sites Web complétées par une analyse contextuelle des pages. Les listes recensent désormais davantage d’adresses de sites Internet français.

Un nouveau portail Web avec des outils gratuits

F-Secure accroît d’ailleurs sa présence sur la toile en ouvrant aujourd’hui un portail “Wellbeing”. L’éditeur y propose ou proposera plusieurs outils gratuits comme le Healthcheck sensé vérifié l’état de sécurité des logiciels de l’ordinateur. Ou encore le Webtrail, un widget, qui sensibilisera les internautes à la nécessité de protéger sa machine (avec l’une des solutions F-Secure évidemment… ). L’outil qui n’est pas encore disponible offre une visualisation du chemin parcouru par sa connexion Internet sur une carte du monde.

Même si la société internationale propose des solutions de sécurité grand public, le principal vecteur de croissance de F-Secure reste la fourniture de services aux fournisseurs d’accès à Internet. Vingt ans après sa création, l’éditeur finlandais affiche un chiffre d’affaires de 27,2 millions d’euros pour le deuxième trimestre 2008. Il espère bien totaliser les 110, voire les 120 millions d’euros de CA pour l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur