Facebook aiguise son appétit pour les start-up

EntrepriseStart-up

Facebook fera 20 acquisitions en 2011 (le double par rapport à l’an dernier). Une frénésie de rachats à laquelle le réseau social prendrait goût pour accélérer sa propre croissance.

Facebook, confronté à Twitter et Google, devient boulimique en termes de croissance externe.

En 2011, la société de Mark Zuckerberg compte procéder à l’acquisition d’une vingtaine de sociétés Internet et/ou mobile.

Elle a déjà effectué 13 acquisitions cette année, selon Vaughan Smith, le directeur du développement de la société dans une interview à Bloomberg.

L’an précédent, Facebook avait réalisé dix acquisitions.

En 2009, cela se résumait par l’achat de FriendFeed.

Pour faciliter l’intégration de ses nouvelles équipes venues de tous horizons, la plate-forme sociale “a bâti une culture qui encourage les entrepreneurs”. “Et ça marche incroyablement bien” , commente Vaughan Smith.

Les opérations de croissance externe ont vocation à accélérer la croissance de Facebook dans un univers ultra-concurrentiel.

Les plus gros rachats tournent autour de 60 millions de dollars, mais pourraient bientôt être plus importants, affirme Vaughan Smith.

La stratégie est d’abord d’améliorer le design du site, pour inciter ses utilisateurs à y rester encore plus longtemps.

Il s’agit aussi d’ajouter des services mobiles pour anticiper l’évolution des modes de consommation vers les smartphones, tablettes et autres netbooks.

Un tiers des ses membres y accède ainsi déjà par les applications ou les sites mobiles.

Enfin, des rachats d’expertises et de technologies lui permettront de s’assurer que le système d’information supporte la montée en puissance du site.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur