Facebook aligne son actionnariat à ses ambitions

BourseCloudEntreprise

Facebook ré-évalue le poids de ses actionnaires prêts à accompagner la plate-forme communautaire dans une stratégie long terme.

Comment faire évoluer la structure actionnariale de Facebook (le fonds russe DST est récemment arrivé) tout en gardant une certaine maîtrise du développement de la plate-forme communautaire ?

La direction de la société Internet, symbole de la vague Web 2,0, veut renforcer l’influence de certains actionnaires actuels en leur garantissant des droits de vote multiples.

Cette manoeuvre a pour effet de limiter les éventuelles pressions pour évaluer la stratégie à court terme (ce que les fonds d’investissement dans le capital pourraient privilégier) et de se concentrer sur un développement qui s’échelonnent davantage dans le temps. Certains analystes financiers se rappellent que Google avait adopté le même comportement.

Alors, la prochaine étape, c’est la Bourse ? Il vaut mieux y aller doucement.“Facebook ne prévoit pas à l’heure actuelle d’introduction en Bourse”, a déclaré Larry Yu, un porte-parole de Facebook cité par Reuters.

Facebook a pris récemment un virage vers la rentabilité. La plate-forme communataire, qui a dépassé la barre des 300 millions de membres, pourrait générer un chiffre d’affaires de 500 millions de dollars cette année, pariant davantage sur un essor de la publicité sous forme de bannières que celui basé sur les liens sponsorisés (à l’origine du succès de Google).

Néanmoins, le groupe Internet d’Eric Schmidt pourrait faire évoluer ses formats publicitaires de son côté à en croire la récente acquisition de la start-up Teracent justement qui développe une technologie destinée à créer des bannières interactives à la demande.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur