Facebook en Bourse : premières impressions de Net-entrepreneurs

Marketing

Fabrice Grinda (OLX), Gilles Babinet (CaptainDash), Carlos Diaz (FanCake), Fabrice Sergent (Cellfish)…ITespresso.fr a recueilli et compilé un bouquet de réactions avec l’introduction en Bourse de Facebook.

La journée a été dense avec l’introduction en Bourse de Facebook.

Dans la journée de vendredi, ITespressso.fr a recueilli une série de témoignages de Net-entrepreneurs français (installés en France ou aux Etats-Unis).

Pour la plupart d’entre eux, ils ont planché sur deux questions : quel regard portez-vous sur l’IPO du réseau social ? Comment expliquer ce yoyo du titre en ce premier jour de cotation ?

8 professionnels du Net, vivant en France ou aux Etats-Unis, apportent leur éclairage :

fabrice-grinda-olxFabrice Grinda (OLX, serial Net-entrepreneur, installé à New York) :
A propos de la valeur FB :
“C’est clairement une compagnie emblématique qui a un réel impact sur le tissu de la Toile. La société est fortement valorisée mais elle n’est qu’au début de son potentiel de monétisation, notamment par rapport aux Facebook Credits. Pour Tencent, le Facebook chinois qui génère 4 milliards de dollars, 92% du chiffre d’affaires provient des micro-transactions et uniquement 8% de la publicité. Pour Facebook, c’est l’inverse suggérant qu’ils ont un reel potentiel d’augmentation de leur monétisation.”

A propos de la tenue du titre FB le premier jour de cotation :
“Un vrai yoyo, c’est +100% pour finir à -20%. Par rapport à ce que l’on a vu ce jour, ce n’est pas surprenant.”

jean-david-chamboredon-ISAIJean-David Chamboredon (ISAI, Fonds des entrepreneurs du Net, France):
La valeur “FB” : “Facebook, c’est le continent émergent du Web. On sait que cela peut valoir très très cher mais on ne sait pas exactement ce que sera le bon business model.”

La tenue du titre FB le premier jour : “Entre des actionnaires existants un peu gourmands sur le prix d’IPO et les interrogations ci-dessus, les fluctuations du cours sont parfaitement compréhensibles, même si les nouveaux actionnaires sont un peu déçus. Ce n’est que le premier jour !”

fabrice-sergent-cellfishFabrice Sergent (Cellfish, services mobiles, New York):
La valeur FB : “Facebook est une grande nouvelle et un événement majeur dans le monde des technologies : de même que Netscape a permis de déclencher la mise en Bourse de nombreuses start up et faciliter leur développement, Facebook va permettre une prise de conscience des investisseurs institutionnels de l’importance des réseaux sociaux et du mobile. Cette évolution technologique est pour moi la seconde révolution numérique et Facebook en est le symbole.”

Le titre FB le premier jour : “Le cours de Bourse va varier à la hausse car la demande est très supérieure a l’offre en matière de technologiques sur le Nasdaq. Sortons de la morosité européenne pour réaliser que le monde bouge et que le mobile et les réseaux sociaux créent des emplois et supportent la croissance. Vive Facebook !”

gilles-babinet-net-entrepreneurGilles Babinet (ex-Président du Conseil national du numérique, serial Net-entrepreneur, France) :
“Une nouvelle ère commence pour la société. A la différence de ses consoeurs (Google…), je suis assez circonspect sur sa capacité à croître. Il y a de vraies interrogations sur la pertinence  du modèle dans le monde du travail et l’efficacité publicitaire n’est pas encore totalement prouvée.  Mais la société bénéficie d’un bon management et pourrait donc se réinventer ou évoluer favorablement.”

(Lire la fin de l’article page 2) : réactions de Carlos Diaz (FanCake), Pierre Matuchet (Milky), Alban Peltier (AntVoice), Patrick Robin (24h00)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur