Facebook : les class actions se multiplient de la part des investisseurs lésés

BourseEntrepriseMarketing

Au moins trois plaintes en nom collectif ont été déposées contre la direction de Facebook et les banques ayant piloté l’introduction en Bourse du réseau social.

On ne perçoit plus Facebook comme l’IPO du siècle. Il flotte désormais un parfum de scandale financier.

A la suite de l’introduction houleuse en Bourse du réseau social, les investisseurs, qui s’estiment lésés, s’organisent pour demander des comptes à la société Internet de Mark Zuckerberg par voie de justice.

Dans la journée de mercredi, l’AFP a recensé pas moins de trois class actions aux Etats-Unis.

Le cabinet d’avocats Robbins Geller Rudman & Dowd LLP  a déposé une plainte en nom collectif au tribunal fédéral de Manhattan.

L’action émane “de la part d’investisseurs ayant acheté l’action Facebook à l’occasion de son entrée en Bourse le 18 mai”.

Quant à la plainte en nom collectif du cabinet Lieff Cabraser Heimann & Bernstein, elle vise “Facebook, certains responsables ou administrateurs, et les banques chargées de l’opération boursière pour infraction aux lois boursières”.

Le prospectus boursier pour l’IPO de Facebook aurait été préparé avec “négligence” sans donner les éléments-clés des activités de la société et les perspectives.

Du côté de la Californie, c’est Glancy Binkow & Goldberg qui monte au créneau en portant plainte “au nom d’investisseurs ayant essuyé des pertes à cause de l’entrée en Bourse hautement médiatique de Facebook”.

Les trois principales banques d’affaires en charge de l’introduction en Bourse – Morgan Stanley, Goldman Sachs et JPMorgan Chase – vont devoir fournir des explications sur la manière dont elles ont piloté cette introduction en bourse médiatique.

Juste avant le démarrage des cotations, le trio des établissements financiers aurait fourni à ses clients institutionnels des éléments susceptibles de refroidir leur ardeur.

Depuis le démarrage officiel des transactions sur le titre FB, l’action a perdu près de 20% sur les trois premières séances (18 mai, 21 mai et 22 mai).

Mercredi 23 mai, l’action Facebook sur le Nasdaq se stabilisait autour de 32 dollars.

Crédit photo : ©-Kovalenko-Inna-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur