Facebook écartelé entre la reconnaissance faciale et celle des investisseurs

BourseEntrepriseMarketing
logo Facebook F

Le réseau social ne remonte pas la pente en Bourse. Parallèlement, les rumeurs d’acquisition se multiplient (Face.com, Opera).

Facebook rencontre toujours autant de mal à retrouver la ferveur des investisseurs.

Mardi, le titre au Nasdaq a chuté de presque 10% à la Bourse de New York (-9,68% à 28,82 dollars).

Alors que la société Internet de Mark Zuckerberg est toujours aussi scrutée par les médias .

Ainsi, le réseau social s’apprêterait à prendre la main sur Opéra, éditeur norvégien d’un navigateur Internet éponyme pour téléphone mobile multimédia coté à la Bourse d’Oslo.

Pour renforcer son offensive dans le secteur de la mobilité, The New York Times évoque de son côté un projet de “Facebookphone” sous Android.

Une rumeur récurrente alors que des fabricants de smartphones fournissent des efforts considérables pour intégrer le réseau social au cœur de l’interface graphique comme le modèle ChaCha de HTC sorti mi-2011.

Dans un tout autre domaine, Mark Zuckerberg voudrait également de mettre la main sur Face.com, du nom d’une start-up israélienne spécialisée dans les technologies de reconnaissance faciale qui édite des applications mobiles.

Le montant de la transaction pourrait se situer dans une fourchette de 80 à 100 millions de dollars.

Des discussions sont bien engagées dans ce sens avec le groupe Internet russe Yandex, qu dispose d’une part minoritaire dans Face.com selon TechCrunch.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur