Facebook Connect : un membre, une communauté multi-plates-formes

Mobilité

Le premier réseau social lance un module permettant l’interconnexion avec les autres services Web 2.0. Quel impact pour la vie privée ?

Facebook a présenté lundi à la presse son nouveau module Facebook Connect, qui permet l’échange et le transfert de données d’un compte utilisateur vers d’autres sites partenaires.

C’est un premier pas vers une compatibilité entre les sites, à partir d’un site initial (en l’occurence Facebook). Les personnes titulaires d’un compte sur le site de réseau social pourront se rendre sur d’autres sites comme Digg, Twitter, CitiSearch, Hulu, StumbleUpon et d’autres, sans avoir à se ré-inscrire.

Le nouveau module permet à chaque utilisateur connecté de voir l’activité de sa communauté d’amis sur les différents sites partenaires, comme par exemple : pour quel restaurant avez-vous voté sur CitiSearch, quel film vous avez regardé sur Hulu…etc. Des informations qui se retrouvent ensuite sur le “news feed” de Facebook, une page d’accueil personnalisée où l’activité de sa communauté est actualisée en permanence.

Quel impact sur la vie privée ?

Déjà annoncé en mai, Facebook Connect avait créé la polémique, soulevant des craintes d’atteinte à la vie privée des utilisateurs de la plate-forme. Il rappelait trop l’initiative publicitaire au nom de code Beacon, qui permettait à la communauté des informations sur le surf pratiqué par l’un de ses membres. MoveOn.org avait alors fait circuler une pétition qui avait recueilli plus de 50 000 signatures, provoquant le retrait du service sur Facebook.

Avec Facebook Connect, il s’agit d’une variation sur le même thème puisque le service va répertorier un flot d’informations sur les habitudes de consommation, de divertissement ou d’intérêts des utilisateurs. On peut facilement imaginer la valeur de telles informations auprès des annonceurs : la possibilité de cibler avec précision quel produit vendre à quelle audience. Rappelons que la communauté Facebook a dépassé le cap des 110 millions de membres dans le monde

Facebook n’est pas le seul à se lancer sur ce terrain. MySpace (avec Data Availability) et Google (avec Friend Connect) avaient annoncé leur propre module en mai dernier. Il s’agit en fait d’une véritable bataille sur le Web pour imposer sa “carte d’identité numérique” : quel service aura l’avantage sur les autres?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur