Facebook-ConnectU : l’arrangement qui valait 65 millions de dollars

Mobilité

Un cabinet d’avocats américain révèle que le fondateur de Facebook a versé 65 millions de dollars au réseau social ConnectU pour régler une affaire juridique.

Le montant versé par le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg pour mettre fin à une affaire juridique mettant en cause l’origine de son entreprise a été rendu public suite à une maladresse commise par un cabinet d’avocats californien.

Mark Zuckerberg a en effet été poursuivi en justice par deux anciens camarades de son université d’Harvard, Cameron et Tyler Winklevoss, qui l’accusent de s’être inspiré de leur site de réseau social HarvardConnect (rebaptisé ConnectU) pour la création de Facebook.

Mark Zuckerberg a réglé le litige à l’amiable mais les détails de l’affaire ont été tenus secrets, malgré les efforts de la justice pour connaître le montant de l’accord. Mais le cabinet californien Quinn Emmanuel Urquhart Oliver & Hedges, chargé de défendre les intérêts de ConnectU, a révélé les montants versés dans une lettre d’informations mettant en avant leur prouesse.

Les avocats chargés de défendre ConnectU demande de ne pas révéler le montant du dédommagement

Dans cette lettre d’informations, le cabinet dresse la liste des affaires que ses avocats ont gagnées et annonce avoir obtenu 65 millions de dollars de la part de Facebook. Cette somme a été payée en liquide et en actions Facebook.

“65 millions de dollars est une somme importante, qui dépasse certainement le coût de la défense”, explique Chris Scott Graham, un des avocats de Facebook. “Mais cela ne représente qu’un pourcentage mineur de la valeur [de Facebook]. Il s’agit d’un dédommagement basé sur des considérations autres que le bien-fondé de la plainte.”

Le dirigeant du cabinet d’avocats John Quinn, qui défendait ConnectU,  a demandé à The Recorder, site partenaire de Vnunet.com, qui a eu connaissance de l’affaire, de ne pas en publier les détails. Il s’est également refusé à tout commentaire concernant le montant de l’accord.

Le montant versé par le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg pour mettre fin à une affaire juridique mettant en cause l’origine de son entreprise a été rendu public suite à une maladresse commise par un cabinet d’avocats californien.

Mark Zuckerberg a en effet été poursuivi en justice par deux anciens camarades de son université d’Harvard, Cameron et Tyler Winklevoss, qui l’accusent de s’être inspiré de leur site de réseau social HarvardConnect (rebaptisé ConnectU) pour la création de Facebook.

Mark Zuckerberg a réglé le litige à l’amiable mais les détails de l’affaire ont été tenus secrets, malgré les efforts de la justice pour connaître le montant de l’accord. Mais le cabinet californien Quinn Emmanuel Urquhart Oliver & Hedges, chargé de défendre les intérêts de ConnectU, a révélé les montants versés dans une lettre d’informations mettant en avant leur prouesse.

Les avocats chargés de défendre ConnectU demande de ne pas révéler le montant du dédommagement

Dans cette lettre d’informations, le cabinet dresse la liste des affaires que ses avocats ont gagnées et annonce avoir obtenu 65 millions de dollars de la part de Facebook. Cette somme a été payée en liquide et en actions Facebook.

“65 millions de dollars est une somme importante, qui dépasse certainement le coût de la défense”, explique Chris Scott Graham, un des avocats de Facebook. “Mais cela ne représente qu’un pourcentage mineur de la valeur [de Facebook]. Il s’agit d’un dédommagement basé sur des considérations autres que le bien-fondé de la plainte.”

Le dirigeant du cabinet d’avocats John Quinn, qui défendait ConnectU,  a demandé à The Recorder, site partenaire de Vnunet.com, qui a eu connaissance de l’affaire, de ne pas en publier les détails. Il s’est également refusé à tout commentaire concernant le montant de l’accord.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur