Facebook aligne deux milliards d’utilisateurs actifs. Quid des autres réseaux sociaux ?

MarketingSocial Media
facebook-2-milliards-utilisateurs-monde-mois

Facebook franchit la barre symbolique des deux milliards d’utilisateurs actifs par mois. Dans quelle mesure survole-t-il les autres apps communautaires ?

Facebook déclare avoir passé le cap des deux milliards d’utilisateurs « actifs » dans le monde. C’est à dire des membres qui se connectent au moins une fois par mois au réseau social.

« Chaque jour, plus de 175 millions de personnes partagent l’émoticône ‘coeur’ et 800 millions de personnes ‘like’ quelque chose sur Facebook. Et chaque mois, ce sont plus d’un milliard de personnes qui utilisent les ‘Groupes’ Facebook », précisent Mike Nowak (en qualité de « Product Director ») et Guillermo Spiller (« Product Manager ») au sein du groupe numérique californien dans une contribution blog visant à célébrer ce seuil franchi.

Facebook consolide ainsi sa place de numéro un mondial des réseaux sociaux. « Le progrès avance en connectant le monde », ajoute Mark Zuckerberg, CEO et co-fondateur. « Maintenant, resserrons les liens avec lui ensemble. C’est un honneur de se rendre vers cette destination avec vous. »

Pour cette étape symbolique, le réseau social propose une vidéo personnalisée « pour célébrer la contribution de chacun » et le partage « d’histoires inspirantes ».

Lorsqu’un utilisateur cliquera sur l’émoticône ‘coeur’ sur la publication d’un ami ou d’un membre de sa famille, il verra s’afficher sur son News Feed un message de félicitation de la part de Facebook.

Un franchissement de seuil escompté à la lecture des résultats financiers du premier trimestre 2017 (publiés le 27 avril) : Facebook revendiquait 1,93 milliard d’utilisateurs par mois (dont 354 millions en Europe) avec une forte progression dans la zone Asie-Pacifique (de 556 millions de membres actifs à 716 millions en un an).

Une base d’utilisateurs actifs (intégrant entreprises, organisations, et particuliers) qu’il est intéressant de rapprocher de l’état de la population mondiale, qui s’élève actuellement à 7,6 milliards selon l’ONU. Elle devrait atteindre 8,6 milliards en 2030 (puis 9,8 milliards en 2050 puis 11,2 milliards en 2100), selon un rapport des Nations Unies publié récemment.

L’accélération des usages a été facilitée par la montée en puissance des déclinaisons mobiles du réseau social. Ainsi, en juillet 2016, Facebook annonçait avoir dépassé le milliard d’utilisateurs actifs au quotidien sur les terminaux mobiles.

Facebook, c’est aussi une galaxie d’apps de communication et communautaires : WhatsApp (1,2 milliard d’utilisateurs) au même niveau que Facebook Messenger (1,2 milliard d’utilisateurs) et Instagram (700 millions d’utilisateurs actifs par mois) selon les plus récents relevés de compteurs officiels.

Concurrence : en ordre éparpillé

Dans le spectre de la concurrence des réseaux sociaux pour le grand public, seule la plateforme YouTube de Google (1,5 milliard d’utilisateurs par mois) est en mesure de contrer l’influence de l’écosystème Facebook.

Les autres acteurs font pâle figure à côté. Twitter revendique 328 millions d’utilisateurs actifs par mois et Snapchat met en avant 166 millions de membres actifs au quotidien (il est plus difficile de trouver le taux d’usage sur un mois contrairement aux autres réseaux sociaux).

Quant à Pinterest qui a récemment levé 150 millions de dollars, il affiche 175 millions de membres actifs par mois.

Du côté chinois, ça s’agite également. L’app de messagerie instantanée WeChat (développée par le géant Tencent) revendique 937,8 millions de membres actifs par mois.

Un challenger de plus en plus sérieux qui a percé sur son marché domestique. Avant de conquérir le monde ?

(Crédit photo : Facebook)

(Article enrichi par Philippe Guerrier)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur