Facebook développe un moteur de recherche social

Marketing

Une équipe d’ingénieurs de Facebook développerait un moteur de recherche social plus perfectionné pour tenter de scotcher Google.

Facebook serait en train d’élaborer un moteur de recherche social plus sophistiqué.

Voici un réseau social qui monte sur le search. Alors que son concurrent Google fait exactement le sens inverse via Google +.

BusinessWeek rapporte qu’une équipe de “deux douzaines d’ingénieurs, dirigés par un ancien ingénieur de Google nommé Lars Rasmussen, travaillent sur un moteur de recherche amélioré.

Le moteur, actuellement implémenté sur l’interface de Facebook, manque de puissance.

S’il permet de facilement trouver les utilisateurs et les pages de fans et de marques, une recherche plus générale ne fournira que peu de résultats pertinents.

Et ce, malgré l’accord avec Microsoft Bing datant de 2010 pour y intégrer des résultats issus du World Wide Web.

La compétition n’est pas équitable en l’état actuel.

D’un côté, Google traite 11,7 milliards de requêtes par mois, contre 336 millions pour Facebook (source ComScore, février 2012, USA).

Un meilleur moteur de recherche, s’appuyant sur les “Like”, et les clics des amis des utilisateurs pourrait fournir des résultats très personnalisés.

S’il était régulièrement utilisé  par les 845 millions de membres du réseau, il permettrait d’ouvrir tout un nouveau champ de revenus à la compagnie basée à Menlo Park (dans la Silicon Valley).

Toujours bon à prendre en pleine période d’introduction en Bourse.

Par exemple, en vendant des mots-clés pour ses résultats de recherche, façon Google, ou en augmentant la personnalisation des publicités grâce à cette nouvelle mine d’informations.

La présence de Lars Rasmussen (co-fondateur de Google Maps et Google Wave) dans la société de Mark Zuckerberg est connue depuis octobre 2010.

Le fondateur de la plate-forme sociale a lui-même relancé les rumeurs en postant sur son profil une photo contenant son MacBook.

Sur l’écran, flou, on devine une page Facebook avec un champ de recherche élargit, que BusinessWeek analyse comme un prototype de ce nouveau moteur de recherche :

La recherche sociale est souvent considérée comme la nouvelle frontière du Web.

Microsoft prépare un projet y correspondant. Google aussi, qu’il appuie en particulier sur Google+.

Et des start-up comme Volunia tentent de s’y faire une place au soleil.

Logo : © thingamajiggs – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur