Facebook dissocie les contenus dévalorisants pour préserver l’image des annonceurs

MarketingPublicité
facebook-quiz-itespresso-tests-connaissances

Facebook annonce une nouvelle politique d’association des publicités et des pages sur son réseau social pour respecter l’image de marque des annonceurs.

Facebook annonce le lancement d’un nouveau processus d’association des publicités et de ses pages de contenus, qui sera opérationnel la semaine prochaine.

Après avoir renforcé le contrôle des contenus appelant à la haine et offensants diffusés via le réseau social, Facebook s’attaque aux pages licites mais dont le contenu dévalorise les publicités qui s’affichent.

Les marketeurs sont de plus en plus nombreux à faire de Facebook leur plateforme marketing et réclament depuis longtemps une meilleure association des publicités aux pages de contenus.

Il est effectivement difficile d’être pris au sérieux lorsque l’on propose des produits de luxe sur la page d’un sex shop ou que des jouets pour enfants apparaissent sur la page d’un groupe de supporteurs de catch.

Facebook le rappelle dans ses CGU : les contenus à connotation sexuelle ou à caractère violent ne sont pas nécessairement. Ils sont tolérés dans le respect de la charte d’utilisation du réseau social.

Pour parvenir à prendre en compte ces différents paramètres en respectant à la fois la liberté de partage de ses utilisateurs et l’image de marque de ses annonceurs, le groupe Internet de Marc Zuckerberg propose d’améliorer la détection des contenus potentiellement dévalorisants pour la publicité qui y est attachée.

Les pages ainsi détectées devraient se retrouver exclue des zones publicitaires. Ce qui “n’apportera rien à Facebook” comme le suggère le groupe mais elle améliorera l’expérience marketing des professionnels utilisant le réseau social.

Cette mise à jour devrait être dans un premier temps utilisable manuellement puis automatiquement dans les prochains mois.

“En tant que plateforme digitale, nous ne sommes pas parfaits, mais nous faisons de mieux en mieux. Nous continuerons de travailler très sérieusement sur ce problème main dans la main avec les annonceurs“, peut-on lire sur le blog du groupe Facebook.

A côté des annonceurs traditionnels, Facebook s’intéresse aussi aux e-commerçants à plusieurs nouvelles offres.

——-Quiz——–

Avez-vous entendu parler du nouveau Facebook ?

——————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur