Facebook expérimente le ciblage publicitaire par la souris

CloudMarketingPublicité
facebook-publicite-pointeur-souris

Pour avancer ses pions en matière de ciblage publicitaire, Facebook expérimente une nouvelle technologie d’analyse comportementale basée sur le suivi d’un élément particulier : le curseur de la souris.

Facebook pourrait bientôt introduire une nouvelle dimension dans le ciblage publicitaire de ses utilisateurs, avec une technologie d’analyse comportementale basée sur un élément particulier : le curseur de la souris.

Le suivi du pointeur (mouvements, survols, clics…) pourrait notamment permettre de déterminer quels éléments d’une page Web retiennent l’attention… et optimiser leur positionnement en conséquence.

Les réseaux sociaux étant entrés dans la culture du multi-écran, en complémentarité avec les sites d’information et la télévision, Facebook a une carte à jouer sur tous les tableaux.

Et plus particulièrement sur mobile, avec une technologie comparable destinée à évaluer quelle partie du site est affichée à un instant T sur les petits écrans des smartphones et des tablettes.

Selon Ken Rudin, directeur de l’analyse et de l’exploitation des données chez Facebook (il est arrivé voici un an et demi en provenance de Zynga), “la décision d’utiliser ou non ces méthodes sera prise dans quelques mois“, si leur usage s’avère pertinent.

Toutes les informations ainsi collectées seront alors agrégées dans la base centrale du réseau social, en complément aux autres contenus générés par les utilisateurs, qu’ils soient démographiques ou comportementaux (commentaires, listes d’amis, mentions ‘J’aime’…)

L’infrastructure, qui peut actuellement gérer un volume maximal de 300 pétaoctets, sera redimensionnée dès que nécessaire.

Le traitement sera toujours réalisé avec une version modifiée du framework open source Hadoop, auquel se superposent plusieurs couches logicielles renforçant l’accessibilité des données.

Pour capter plus efficacement les flux publicitaires, qui représentent 90% de ses revenus – soit 1,8 milliard de dollars – au 3e trimestre 2013, Facebook compte explorer des jonctions avec d’autres aspects de l’analyse comportementale.

La société de Mark Zuckerberg s’intéresse également au reciblage des utilisateurs. Elle vient de nouer un accord en ce sens avec la régie DoubleClick (filiale de Google).

Comme le note le Wall Street Journal, la banque d’images Shutterstock utilise elle aussi des technologies de suivi des curseurs de souris.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur la publicité en ligne ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur