Facebook façonne Instagram à son image

MarketingPublicitéSocial Media
facebook-faconne-instagram
4 6

Avec de nouvelles pages de profil « Business » assorties d’outils marketing, Instagram se rapproche de Facebook en matière de services proposés aux entreprises.

Entre Facebook et Instagram, l’offre à destination des entreprises s’harmonise.

Celles qui disposent d’une page dédiée sur le réseau social pourront, d’ici à la fin de l’année, créer un profil similaire sur le site de partage d’images et de vidéos.

Il s’agira de profils « classiques » comme on les connaît à l’heure actuelle, mais agrémentés de fonctionnalités analytiques et publicitaires.

Un bouton « Contact » fera par ailleurs son apparition. Il permettra aux utilisateurs de communiquer avec l’entreprise autrement qu’en postant des commentaires ou en utilisant le système de messagerie d’Instagram.

En fonction des données récupérées sur la page Facebook de l’entreprise, celle-ci pourra être contactée par e-mail, par SMS ou encore par téléphone. Un clic sur le bouton « Contact » fera aussi apparaître, s’ils sont disponible, des éléments comme l’adresse et le site Web – autant d’éléments que les entreprises intègrent aujourd’hui dans le champ « description ».

Ces « Business Profiles » donneront aussi accès à des outils d’analytique pour suivre la performance des publications avec des métriques traditionnelles comme les impressions (nombre total de vues), le reach (nombre d’utilisateurs uniques atteints) et le taux de clics.

Des données d’audience seront également accessibles : âge, sexe et localisation des utilisateurs, nombre de « followers » ajoutés par jour ou par semaine… Later.com en avait fourni, il y a quelques semaines, un aperçu en captures d’écran.

Les annonceurs – 200 000 revendiqués sur Instagram*, l’essentiel étant des petites et moyennes entreprises – pourront aussi transformer, via l’application mobile, des publications en publicités. Un algorithme leur suggérera quels contenus mettre en avant en fonction de l’audience et du budget.

Un service plus rapide, mais moins complet que des outils comme Ads manager et Power Editor de Facebook, qui permettent aussi de créer des publicités Instagram en important une base d’e-mails pour le ciblage ou en créant des pixels de suivi pour les landing pages.

Dans un premier temps, seuls certains comptes pourront ouvrir un profil « Business ». La priorité sera donnée à ceux qui disposent d’un grand nombre d’abonnés et dont l’activité commerciale dépend d’Instagram.

Les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande seront les premiers servis. Le déploiement devrait être mondial avant fin 2016.

* Instagram estime que sur ses quelque 400 millions d’utilisateurs actifs, 50 % suivent au moins une entreprise et 60 % utilisent la plate-forme pour découvrir produits et services.

Crédit photo : tanuha2001 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur