Facebook – Google+: dix (bonnes?) raisons de changer

Marketing
0 0

eWeek UK a répertorié les avantages en changeant de réseau social. Exercice de tiraillement entre Facebook et Google Plus. De là à signer un blanc-seing…

En poussant le dilemme à son paroxysme dans les réseaux sociaux, faut-il délaisser Facebook pour Google+ ?

Le premier est devenu le plus populaire des réseaux sociaux (750 millions de membres), le second pourrait se distinguer avec des fonctions attractives.

Les déçus du premier pourraient gonfler les rangs du second. Si leurs « amis » ou « contacts » suivent…

eWeek.UK a répertorié dix raisons qui pousseraient les internautes à favoriser Google+, quitte à lâcher le réseau social de Mark Zuckerberg…

Un argumentaire suffisamment convaincant ?

1. Les problèmes de respect de la vie privée chez Facebook
Facebook n’est pas étanche à des soucis portant sur la protection des données personnelles. L’an dernier, par exemple, le réseau social se retrouvait sous les feux des médias après avoir rendu public trop de données de ses membres. En guise de réaction, Facebook a dévoilé de nouvelles fonctions censées protéger les informations que l’on ne souhaite pas partager. Mais ce n’est pas suffisant, considère des éditeurs de sécurité IT comme Sophos. Ce dernier estime que Facebook doit fournir des efforts supplémentaires dans le cadre de son développement pour assurer la protection des données en masse. Reconnaissons que Google est loin de se présenter comme un chevalier blanc en matière de respect de vie privée. Mais les soucis rencontrés par Facebook pourrait inspirer Google+ en évitant de tomber dans les mêmes revers et en prenant finalement l’avantage.

2. Tout n’est qu’une question de cercles
Quand les membres de Facebook partagent leurs contenus sur leurs pages, c’est compliqué d’établir un tri pour donner un accès privilégié à certains utilisateurs. La plupart du temps, tous les « amis » voient tout le contenu sans distinctions. Mais Google a changé cette approche primaire avec l’introduction des cercles. Le réseau social de Google laisse aux utilisateurs la possibilité de créer des groupes restreints et d’organiser les contenus à partager. C’est un produit d’appel pour passer sur Google +.

3. « La libéralisation des données » : la meilleure publicité pour Google+
C’est la meilleure fonction disponible sur le réseau social de Google : Data Liberation. Lorsqu’un utilisateur l’adopte, il peut télécharger tout son contenu personnalisé de sa sphère Google (photos, profils d’information, contacts…). En d’autres mots, un utilisateur qui partage ses informations sur Google + en garderait la propriété.Ce n’est pas le cas sur Facebook. Si la dimension de propriété est jugée importante pour les utilisateurs, alors Google+ est le meilleur choix.

4. Communications par vidéo chat : Facebook largué
Facebook a récemment une intégration poussée de Skype, permettant aux utilisateurs d’engager une discussion par vidéo chat avec un ami via l’interface du réseau social. Combinaison séduisante. Mais Google+ affiche aussi sa suprématie dans ce domaine, grâce aux fonctions Hangouts. Elles permettent aux utilisateurs d’organiser des sessions de chat vidéo avec dix personnes au maximum et cela gratuitement. De plus, les amis qui arrivent en cours de discussion vidéo peuvent rejoindre le groupe à tout moment. Facebook ne peut pas rivaliser sur ce point face à Google+.

5. Google+, c’est plus qu’un  réseau social
La synergie des produits Google est un atout. Google+ n’est pas un « jardin clos » mis à part dans la sphère de ses services (« a walled garden »).  Le réseau social permet de voir à quels sites les utilisateurs ont attribué un scoring « +1 » pour jauger la qualité. Et grâce à la barre transversale de navigation en haut de l’écran, il est facile de basculer vers les autres outils Google comme Gmail. Rafraîchissant, non ?

(Lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur