Facebook Home : la conquête d’Android commence avec HTC

MobilitéOS mobilesRégulations
Facebook Home Android

Dans son virage stratégique vers la mobilité, Facebook est pressenti pour aborder la conquête d’Android avec une surcouche applicative implémentée initialement sur un smartphone signé HTC.

Facebook, qui se présente désormais ouvertement comme une “entreprise mobile” avec 20% de son chiffre d’affaires réalisé sur les smartphones et tablettes, aborde un tournant stratégique : la conquête d’Android.

Pressenti pour faire la lumière sur ses ambitions en la matière à l’occasion de l’événement qu’il tiendra ce 4 avril dans son siège californien de Menlo Park, le réseau social aurait dans ses cartons une méga-surcouche applicative.

Celle-ci serait intégrée dans un smartphone milieu de gamme dont la fabrication échoirait au Taïwanais HTC, sous le nom de code “Myst”. Il est fort probable qu’il s’agisse du fameux Facebook Phone “Buffy”, dont il est question depuis fin 2011.

Les aspirations se porteent néanmoins, selon toute vraisemblance, bien au-delà de ce seul terminal, voué en l’occurrence à constituer le pilier d’une offensive inscrite sur le long terme.

Facebook chercherait en effet à prendre la température en vue d’une incursion à plus grande échelle sur le marché des smartphones, avec le concours d’autres fabricants high-tech.

Et les perspectives ne manquent pas avec Android. Au dernier baromètre de Strategy Analytics, l’OS de Google peuple 48,7% des téléphones mobiles en circulation dans le monde.

A cet égard, le prétendu partenariat avec HTC n’aura certainement qu’un rôle expérimental.

Pour autant, il fera office de galop d’essai, d’avant-première, autour d’un smartphone de 4,3 pouces (1280 x 720 points) pourvu d’un processeur bicoeur (Qualcomm Snapdragon MSM8960), de 1 Go de mémoire vive et d’une optique de 5 mégapixels.

Le point d’intérêt restera cette surcouche dont l’apparence et les fonctionnalités ne font plus guère de doute après qu’Android Police a mis la main sur une préversion délivrée aux développeurs sous la forme d’un fichier APK (com.facebook.wakizashi).

Il s’agirait d’un lanceur comme on en trouve par dizaines sur le Play Store de Google, mais destiné à reconvertir tout appareil en un “Facebook Phone”, avec un accès simplifié aux services de messagerie instantanée, aux appels voix/vidéo, aux flux d’actualités…

Certaines applications tourneraient constamment en arrière-plan. Plus globalement, la surcouche requerrait un haut niveau de permissions : superposition de fenêtres, contournement de l’écran de verrouillage, contrôle des paramètres systèmes et de la connexion Wi-Fi, etc.

Les adoptants potentiels se chiffrent à quelque 200 millions de mobinautes Android qui fréquentent régulièrement le réseau social.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : la refonte de Facebook ne vous a pas échappé ?

Crédit photo : NinaMalyna – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur