Facebook peut identifier sur une photo une personne au visage caché

MarketingSocial Media
facebook-ai-france
13 21

Facebook a développé un algorithme capable d’identifier un individu, même lorsque son visage est caché. Voilà qui ne devrait pas manquer de faire débat.

Facebook a amélioré sa technologie de reconnaissance faciale.

Ou plus exactement, la firme Internet de Mark Zuckerberg a trouvé un moyen d’identifier les personnes lorsque leur visage n’est pas visible.

Pour l’heure, l’algorithme développe par le Facebook AI Research (FAIR) est encore expérimental. Mais, il permet d’ores et déjà d’obtenir des résultats probants.

L’algorithme exploite d’autres éléments que le visage pour reconnaître une personne, tels que la coupe de cheveux, la tenue vestimentaire, la silhouette ou encore la pause.

Yann LeCun, le chercheur français à la tête du laboratoire d’Intelligence Artificielle de Facebook créé en 2013, explique que l’identification d’une personne est liée à de multiples facteurs.

 » Il y a beaucoup d’indices que nous utilisons. Les gens ont des aspects caractéristiques, même si vous les regardez de dos. Par exemple, vous pouvez reconnaître Mark Zuckerberg très facilement parce qu’il porte toujours un t-shirt gris.  »

L’algorithme s’appuie sur des réseaux neuronaux artificiels dans le cadre d’un apprentissage automatique, mimant ainsi le fonctionnement du cerveau humain. On parle de Deep Learning.

Les algorithmes de reconnaissance faciale sont désormais suffisamment au point pour être utilisés dans les réseaux sociaux et d’autres applications. Mais le nouvel algorithme de Facebook place un nouveau jalon en matière d’identification des individus.

Un jalon qui a d’ores et déjà fait ses preuves. Présenté lors de la conférence Computer Vision and Pattern Recognition qui s’est tenue à Boston (Massachusetts), il a été expérimenté sur 40 000 photos publiques tirées de Flickr. Parmi ces photos, certains visages étaient visibles et sur d’autres, ce n’était pas le cas. L’algorithme de Facebook a néanmoins été capable d’identifier les personnes avec un taux de réussite de 83%.

Un tel algorithme pourrait être exploité par l’application mobile Moments lancée la semaine dernière. Celle-ci exploite déjà la reconnaissance faciale pour trier les photos. L’application a été lancée aux Etats-Unis exclusivement.

L’utilisation de la reconnaissance faciale n’est pas sans poser des problèmes relatifs à la vie privée. Utilisée dans les suggestions de tags sur Facebook, elle a fait grincer des dents en Europe. En 2012, l’Union Européenne sommait Facebook d’arrêter momentanément sa fonctionnalité de reconnaissance faciale (« Suggestion de tag »).

Que dire alors de la reconnaissance des individus dont le visage est dissimulé ? Cela devrait faire également provoquer quelques grincements de dents.

(Crédit photo @Mopic – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur