Mobilité

Facebook innondé de faux profils

facebook chat
0 0

Les spammers et les développeurs de malwares exploitent le site communautaire pour infecter les utilisateurs.

Jusqu’à 40% des nouveaux profils Facebook pourraient être des faux créés par des spammers et développeurs de malwares dans le but d’infecter les utilisateurs, d’après Cloudmark, éditeur américain de solution de sécurité IT.

Neil Cook, responsable européen des services technologiques chez Cloudmark a déclaré à Vnunet.com que ses recherches ont révélé qu’entre 20% et 40% des nouveaux profils sur le site populaire de réseau social pourraient être des faux.

Selon l’expert IT, une fois équipé d’un portfolio de faux profils, les développeurs de virus encouragent les utilisateurs à cliquer sur des liens vers des sites malveillants. Des liens intégrés à des messages sur les « walls » (un tableau d’affichage pour laisser des messages entre amis) ou les blogs d’autres utilisateurs.

Une autre tactique consiste à essayer d’inciter les utilisateurs à visiter les faux profils via des requêtes ou des messages personnels d’amis. Ces derniers sont ensuite réorientés vers un site de malwares.

« Les réseaux sociaux s’appuient sur la collaboration. Ils représentent donc une excellente opportunité d’attaque pour des spammers et des développeurs de virus, »  a affirmé Neil Cook. « Les attaques ont pris de l’ampleur avec l’essor des réseaux sociaux. »

Adaptation d’un article de Vnunet.com intitulé Facebook flooded with fake profiles en date du 7 octobre.


Inscrivez-vous aux newsletters ITespresso